Moscou accuse l’Otan de vouloir déstabiliser le Caucase

0
Les chars de l'armée des séparatistes du Nagorny-Karabakh maintiennent leurs positions sur la ligne de front, près d'Hadrut, non loin de la frontière iranienne, le 5 avril 2016 (AFP/Archives / KAREN MINASYAN)
Les chars de l’armée des séparatistes du Nagorny-Karabakh maintiennent leurs positions sur la ligne de front, près d’Hadrut, non loin de la frontière iranienne, le 5 avril 2016 (AFP/Archives / KAREN MINASYAN)

Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé vendredi l’Otan de chercher à déstabiliser le Caucase, des exercices militaires conjoints étant prévus en Géorgie la semaine prochaine avec la participation de militaires américains.
« Nous considérons ce +développement+ constant de l’Otan en Géorgie comme une provocation, visant délibérément à déstabiliser la situation militaro-politique de la région du Caucase », affirme-t-il dans un communiqué.

Tbilissi aspire depuis des années à rejoindre l’Otan, au grand dam de la Russie avec laquelle la Géorgie s’est affrontée en 2008 dans une guerre éclair pour le contrôle de l’Ossétie du Sud, une république séparatiste géorgienne.

A l’issue de ce confit, la Russie avait reconnu l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie, un autre territoire séparatiste géorgien jouxtant son territoire, et y avait installé des bases militaires permanentes.

La Géorgie considère ces territoires comme occupés et accuse la Russie de continuer à conquérir du terrain en déplaçant des piquets de frontière d’Ossétie du Sud vers l’intérieur de ses propres terres.

Le ministère russe des Affaires étrangères accuse Washington de « se prêter au jeu de la volonté revanchiste de Tbilissi ».

Moscou a déjà déploré le nombre accru de troupes et d’exercices de l’Otan en Europe de l’est, l’Alliance arguant qu’il ne s’agit que d’une réponse à l’annexion russe de la Crimée, qui était jusque-là ukrainienne.

L’exercice en Géorgie, baptisé Noble Partenaire, qui va mettre en présence quelque 1.300 participants américains, britanniques et géorgiens, doit se dérouler à la base de Vaziani, à l’extérieur de Tbilissi, pendant deux semaines à partir du 11 mai.

Dans ce cadre, l’armée américaine a fait traverser la Mer Noire à des chars de combat M1A2 pour la première fois cette semaine.

Les commentaires sont fermés.