Op LENTUS: un Chinook a livré 8.200 livres de nourriture et d’eau à Fort McKay

0


Un hélicoptère CH-147F Chinook des Forces armées canadiennes appuie actuellement l’intervention d’urgence de l’Alberta. (COIC)

Un hélicoptère CH147F Chinook a livré dimanche 8.200 livres de nourriture, d’eau et d’autres articles divers aux Premières nations de Fort McKay, au nord de Fort Mc Murray, dans le cadre de l’opération LENTUS 16-01 et du soutien permanent des Forces armées canadiennes (FAC) à la province de l’Alberta au cours des incendies de forêt, rapporte le ministère canadien de la Défense.

C’est la première fois, souligne le ministère, que les FAC utilisent l’hélicoptère CH147F Chinook pour une opération humanitaire au pays. L’aéronef du 450e Escadron tactique d’hélicoptères de la Base de soutien de la 4e Division du Canada Petawawa se joint aux hélicoptères CH146 Griffon et aux aéronefs CC130J Hercules qui appuient actuellement les opérations de secours dans la province.

Le CH147F Chinook est un hélicoptère de transport moyen à lourd (HELTML) avancé à missions multiples. Sa principale mission consiste à assurer le transport tactique du matériel et du personnel pendant des opérations au Canada ou à l’étranger. La versatilité, la capacité impressionnante et le rayon d’action élargi du Chinook en font un appareil idéal pour les opérations sur l’immensité du territoire canadien et son environnement astreignant.

« Je suis très fier de prendre part à la première participation du CH147F Chinook dans des opérations humanitaires au pays. Le rôle de l’hélicoptère n’est qu’un autre exemple de la manière dont la Force opérationnelle interarmées (Ouest) est prête et apte à aider les Albertains touchés par les incendies de forêt. », a déclaré le lieutenant-colonel Kevin Kimpinski, commandant de la Force opérationnelle aérienne – Force opérationnelle interarmées (Ouest)

Le CH147F Chinook fait partie de la voie de l’avenir de la Force opérationnelle aérienne de la Force opérationnelle interarmées (Ouest), en aidant à l’évacuation de populations, au transport du personnel d’intervention d’urgence, aux missions de recherche et de sauvetage, à la livraison de fournitures d’urgence, ainsi qu’aux missions de vol de reconnaissance et de surveillance nocturne, souligne le communiqué de la Défense sur sa participation à l’opération LENTUS 16-01.

Les Forces armées canadiennes ont déployé jusqu’à maintenant, outre le CH-147 Chinook, quatre hélicoptères CH146 Griffon et 1 avion CC130J Hercules pour évacuer des personnes civiles, livrer du matériel médical, effectuer des missions de recherche et de sauvetage et effectuer des missions de reconnaissance aérienne pour surveiller les zones touchées par les feux de forêt.

Les Forces armées transportent également les pompiers, le personnel d’intervention d’urgence et des fournitures.

Léger répit dans les incendies

Avec un peu de pluie et plus de fraîcheur, l’avancée des feux de forêts de la région de Fort McMurray s’est par ailleurs ralentie et la menace pour les installations pétrolières s’est atténuée, les groupes du secteur esquissant une reprise de leur activité.

Les flammes ont dévoré moins de forêts et de broussailles dans les dernières 24 heures. Dans un dernier bilan, la cellule de crise du gouvernement albertain a estimé à environ 1.610 km2 les superficies ravagées après une précédente estimation de 2.000 km2 quand les vents attisaient le feu samedi.

Soulagé, le directeur du service des incendies Chad Morrisson a loué la météo. « Grâce à mère nature (…) et grâce au travail acharné de tous les pompiers, nous avons pu contenir la plupart des lignes de feu à Fort McMurray ».

Sans être levée, la menace du feu s’est atténuée pour les installations des compagnies pétrolières au nord de la ville.

Les 500 pompiers déployés à Fort McMurray –sur les 1.400 qui combattent la quarantaine de feux dans la province–, s’attachent surtout à préserver les structures vitales (télécommunications, électricité, gaz, eau…), les écoles et les exploitations des sables pétrolifères, a expliqué M. Morrisson.

Le gouvernement a sorti également les grands moyens pour prendre en charge les populations même si beaucoup ont trouvé refuge auprès d’amis ou de leur famille. Un peu plus de 32.000 personnes s’étaient enregistrées auprès de la Croix Rouge afin d’être éligibles aux aides promises.

Des dizaines de milliers de personnes restent éparpillées en Alberta dans des centres d’hébergement d’urgence, des campings ou au bord des routes dans d’immenses caravanes. Elles ont besoin de nourriture, de vêtements ou encore de produits d’hygiène comme des couches pour bébés.

Dernière inquiétude pour le Canada, l’économie et son secteur pétrolier qui avec plusieurs sites d’exploitation fermés va enregistrer une chute de sa production, maintenant estimée par les experts entre 1 et 1,5 million de barils par jour, soit environ un quart de toute la production canadienne.

*Avec AFP

Les commentaires sont fermés.