Opération LENTUS 16-01 en Alberta: les Forces armées évacuent des sinistrés

0


Un CC-130J Hercules évacue des personnes dans le cadre l’opération LENTUS 16-01, l’appui des Forces armées canadiennes pour la province de l’Alberta dans la lutter contre les feux de forêt à Fort McMurray.(Cpl Rod Doucet/8 Wing Imaging/FAC)

Dans la région de Fort Mc Murray, dévastée par des feux gigantesques, les aéronefs des Forces armées canadiennes continuent leurs missions de recherche et sauvetage et de reconnaissance.Les Forces armées canadiennes ont notamment été dépêchés samedi pour aider à évacuer des milliers de personnes, dont les 4.800 employés de Syncrude du secteur de Wood Buffalo, au nord de Fort-McMurray, à l’aide de l’avion gros porteur CC-130J Hercules.

Plus tôt samedi avec l’aggravation de la situation, la société Syncrude avait fermé son site en raison des fumées, mais « sans danger imminent d’incendie » à ce moment là.

La municipalité de Wood Buffalo avait quant à elle mis en alerte samedi en fin de journée les zones près des exploitations des compagnies Suncor et Syncrude en demandant à tous les travailleurs des bases de vie situées à 50 km au nord de Ford McMurray de se préparer à évacuer.

Les feux gigantesques, hors de tout contrôle, poursuivaient leur infernale avancée à l’est de Fort McMurray samedi soir où les 25.000 personnes prises au piège des flammes depuis plusieurs jours plus au nord étaient en passe d’être évacuées pratiquement en totalité.

Un peu moins de la moitié de ces 25.000 sinistrés coincés par les feux en Alberta ont été évacués par un pont aérien avec des avions des compagnies aériennes, les gros porteurs des forces armées mais aussi les appareils des compagnies aériennes locales.

Les autres ont pu emprunter un couloir sécurisé le long de l’autoroute 63 pour traverser Fort McMurray. À bord de leurs véhicules –souvent tractant une énorme caravane et au milieu d’épaisses fumées–, ils ont rejoint Edmonton, la capitale de l’Alberta à 400 km.

« Nous prévoyons toujours que ce feu double en taille en raison des températures élevés, des vents violents et de la faible humidité », a prévenu samedi Chad Morrisson, directeur du services des incendies de l’Alberta.

Le thermomètre approchait toujours les 30 degrés samedi et des vents de 40 km/h alimentait les flammes dans des forêts et des broussailles asséchées par deux mois sans pluie.

« La situation reste imprévisible et dangereuse et c’est un feu énorme et dangereux hors de contrôle », a dit de son côté le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale.

En moins de 24 heures, 55 km2 de plus ont flambé, selon le dernier bilan du service des incendies, portant le total à 1.570 km2. Par comparaison, c’est l’équivalent de la superficie de Londres ou 15 fois celle de Paris qui a été réduit en cendres autour et dans la capitale du pétrole de l’Ouest canadien en Alberta.

Les Forces armées canadiennes ont déployé jusqu’à maintenant quatre hélicoptères CH146 Griffon 1 hélicoptère CH147 Chinook, et 1 avion CC130J Hercules pour évacuer des personnes civiles, livrer du matériel médical, effectuer des missions de recherche et de sauvetage et effectuer des missions de reconnaissance aérienne pour surveiller les zones touchées par les feux de forêt.

Les Forces armées transportent également les pompiers, le personnel d’intervention d’urgence et des fournitures.

*Avec AFP

Les commentaires sont fermés.