Afghanistan: bombardements américains contre les talibans

0
Un A-29 à l'aéroport de Hamid Karzaï International, en Afghanistan, le 15 janvier 2016. L'A-29 est un aéronef léger capable d'effectuer un soutien aérien rapproché, de l'escorte aérienne, de la surveillance armée et des opérations d'interdiction aérienne. (US Air Force/Sgt. Nathan Lipscomb)
Un A-29 à l’aéroport de Hamid Karzaï International, en Afghanistan, le 15 janvier 2016. L’A-29 est un aéronef léger capable d’effectuer un soutien aérien rapproché, de l’escorte aérienne, de la surveillance armée et des opérations d’interdiction aérienne. (US Air Force/Sgt. Nathan Lipscomb)

Des appareils américains ont bombardé des positions des talibans dans le sud de l’Afghanistan, en application de la posture plus agressive contre les insurgés décidée par l’administration Obama, a indiqué le Pentagone vendredi.

« Il y a eu des opérations menées » en application des nouvelles consignes données aux forces américaines en Afghanistan, a indiqué le porte-parole du Pentagone Peter Cook dans un point presse.

Le porte-parole n’a pas donné d’autres détails, se contentant de préciser qu’il s’agissait de « frappes aériennes » dans le « sud de l’Afghanistan »

Depuis la fin officielle des opérations de combat de l’Otan en Afghanistan en décembre 2014, les forces américaines et celles de l’Alliance n’étaient plus autorisées à ouvrir le feu contre les talibans que pour se défendre, ou dans certains cas extrêmes, défendre l’armée afghane.

Mais l’administration Obama s’est résolue le 10 juin à assouplir les règles d’engagement des avions américains, les autorisant à mener des bombardements contre les talibans en appui des offensives de l’armée afghane.

L’armée afghane manque en effet encore cruellement d’avions ou d’hélicoptères pour appuyer ses troupes au sol, ne pouvant compter pour l’instant que sur quelques avions d’attaque au sol A-29 fournis par les Américains et des hélicoptères légers MD-530.

Cette posture plus agressive était réclamée depuis des mois par les militaires américains, soucieux de voir les forces afghanes perdre du terrain face aux avancées des talibans.

Les forces afghanes ont perdu plus de 5.000 hommes en 2015 face aux insurgés et ont dû céder du terrain dans plusieurs régions du pays.

Il reste encore 9.800 soldats américains en Afghanistan, cantonnés pour l’essentiel à un rôle de conseil et d’entraînement des forces afghanes.

Les commentaires sont fermés.