Après Varsovie, le premier ministre Trudeau ira en Ukraine réitérer l’engagement du Canada

0
Le 15 juin 2016, le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne (centre), et Bill Jones, sous-ministre délégué principal de la Défense nationale (gauche) rendent visite aux soldats canadiens de l'opération REASSURANCE en Europe. À droite, le major Éric Beauchamp, commandant de la force opérationnelle terrestre de l'op REASSURANCE. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le 15 juin 2016, le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne (centre), et Bill Jones, sous-ministre délégué principal de la Défense nationale (gauche) rendent visite aux soldats canadiens de l’opération REASSURANCE en Europe. À droite, le major Éric Beauchamp, commandant de la force opérationnelle terrestre de l’op REASSURANCE. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Après avoir assisté au sommet de l’Otan de Varsovie les 8 et 9 juillet, le Premier ministre canadien Justin Trudeau se rendra en visite officielle en Ukraine, où il compte réitéré l’engagement « continu et de longue date » du Canada à l’égard du peuple ukrainien,a annoncé Ottawa lundi 20 juin.

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé en effet qu’il se rendra à Varsovie, en Pologne, pour participer au Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) du 8 au 9 juillet 2016.

« Le Canada demeure fermement résolu à travailler en étroite collaboration avec les alliés et les partenaires de l’OTAN pour veiller à ce que nos citoyens puissent continuer à vivre en sûreté et en sécurité. », a déclaré le chef du gouvernement canadien.

Lors du sommet de Varsovie, l’Alliance devrait officiellement annoncer un déploiement de troupes en Europe orientale, notamment en Pologne, un mouvement qualifié par l’Otan de stratégie de « dissuasion et dialogue », mais qui provoque la colère de Moscou.

Après le sommet, le premier ministre se rendra au camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau « pour commémorer le souvenir des six millions de Juifs et des millions d’autres victimes qui ont été brutalement assassinés par les Nazis au cours de l’Holocauste ».

Le voyage se terminera ensuite par une visite officielle en Ukraine du 11 au 12 juillet.

Lorsqu’il sera en Ukraine, annonce le bureau du premier ministre dans in communiqué sur cette visite aujourd’hui, Justin Trudeau « réitérera l’engagement de longue date et continu du Canada à l’égard du peuple ukrainien et son soutien ferme en faveur de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine ». Il soulignera aussi, dit le communiqué, « qu’il encourage les efforts de réforme de l’Ukraine ». I

« Le Canada et l’Ukraine entretiennent une longue amitié qui s’est forgée au fil de nombreuses générations, basée sur nos valeurs communes et nos liens solides. En travaillant en étroit partenariat avec l’Ukraine, le Canada contribuera à renforcer la sécurité, la prospérité et l’autonomie économique du peuple ukrainien. », a expliqué M. Trudeau.

Le Canada fournit à l’Ukraine une aide comportant plusieurs volets, notamment, économiques, humanitaires et, aussi, militaire. Le Canada coopère avec les Forces armées ukrainiennes et environ 200 membres des Forces armées canadiennes sont déployés en Ukraine pour offrir de la formation et des programmes de renforcement des capacités jusqu’en mars 2017.

Les commentaires sont fermés.