Décès soudain d’un jeune militaire à Borden

0
Le sous-lieutenant Éric Leclerc, qui a été retrouvé sans vie samedi 18 juin, ici sur une photo au Collège militaire du Canada à Kingston l'automne dernier alors qu'il était encore élève officier. (le dernier à droite te sur la rangée d'en avant. (Archives/45eNord.ca)
Le sous-lieutenant Éric Leclerc, qui a été retrouvé sans vie samedi 18 juin, ici sur une photo au Collège militaire du Canada à Kingston l’automne dernier alors qu’il était encore élève officier. (le dernier à droite sur la rangée d’en avant. (Archives/45eNord.ca)

Le sous-lieutenant Éric Leclerc a été retrouvé sans vie tard samedi soir le 18 juin, dans sa chambre sur la base militaire de Borden (BFC Borden) en Ontario.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) a tout de suite dimanche matin ouvert une enquête qui est maintenant en cours pour déterminer les causes et circonstances du décès, nous a confirmé la capitaine Joanna Labonté, porte-parole de la SNEFC qui, alors que l’enquête vient à peine de commencer, ne peut bien sûr rien dire de plus pour l’instant.

Du côté de la base, «Les équipe de commandement, le personnel et les étudiants de la BFC Borden sont profondément attristés par la mort subite du sous-lieutenant Éric Leclerc et les Forces armées canadiennes (FAC) fournissent un soutien direct à la famille pendant cette période difficile.», a déclaré pour sa part le brigadier-général Carl Doyon, commandant de la BFC Borden et de l’unité locale de formation du service de la Génération du Personnel Militaire (GÉNPERSMIL).

Le sous-lieutenant Leclerc venait de graduer du Collège militaire royal du Canada (CMRC) en janvier dernier et était affecté depuis à la 8e Escadre à Trenton. Il poursuivait actuellement sa formation d’officier de logistique au Centre d’instruction de logistique des Forces canadiennes (CILFC) à Borden en Ontario.

Originaire de la région de Montréal, Éric Leclerc s’était enrôlé dans le programme de formation des officiers de la régulière en 2012 pour compléter un baccalauréat en Études militaires et stratégiques au CMRC.

Un étudiant prometteur, le sous-lieutenant Leclerc avait réussi à terminer ses cours de premier cycle en avance sur le programme et avait donc entrepris une session de cours de maîtrise en Études de la guerre avant la date prévue de sa graduation.

Au cours de son passage au CMRC comme membre de l’escadron 2 – La Salle – Éric Leclerc avait entre autres occupé la position d’officier des normes de l’escadre des élèves-officiers ainsi que celle de Président du comité du mess des élèves-officiers.

Pour ses collègues du CMRC, dont plusieurs gradués récents sont présentement sur le même cours commun d’officier de logistique, cette perte est la troisième en moins de deux mois.

Le 28 avril dernier, le décès de l’élève-officier Harrison Kelertas, suivi le 7 mai par celui de l’élève-officier Brett Cameron avait ébranlé toute la communauté du Collège militaire à peine quelques semaines avant les festivités entourant la collation des grades et la parade de remise des brevets d’officiers.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.