Falloujah «quasiment vidée» de l’EI selon les Irakiens, mais au tiers seulement selon les Américains

0
Un véhicule des forces antiterroristes garées à Falloujah pendant une opération pour regagner la ville au groupe EI le 16 juin 2016. (AFP/Jean Marc MOJON)
Un véhicule des forces antiterroristes garées à Falloujah pendant une opération pour regagner la ville au groupe EI le 16 juin 2016. (Photo d’illustration/Archives/AFP/Jean Marc MOJON)

Les forces irakiennes ont reconquis la quasi-totalité de Falloujah, où le groupe Etat islamique (EI) ne résiste plus que dans deux quartiers du nord de la ville située à l’ouest de Bagdad, a déclaré mercredi un commandant.

« Le nord et le centre de Falloujah ont quasiment été vidés de Daech (acronyme arabe de l’EI) », a indiqué à l’AFP le général Abdulwahab al-Saadi. « Il ne reste des combattants de l’EI que dans les quartiers de Al-Mouallemine et Al-Jolan dans le nord ».

« À Al-Jolan, ils ont opposé une certaine résistance mais nous sommes en train de les repousser et nous en avons tués un bon nombre », a-t-il poursuivi.

Les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS), la police fédérale et d’autres unités militaires sont aux avant-postes de l’offensive lancée le 23 mai pour reprendre Falloujah, aux mains des djihadistes depuis janvier 2014.

Le Premier ministre Haider al-Abadi avait affirmé la semaine dernière qu’elles avaient quasiment repris ce bastion djihadiste situé à une cinquantaine de km à l’ouest de Bagdad. Trois-quart de la ville sont sous leur contrôle, selon le général Saadi et d’autres commandants.

Mais Christopher Garver, porte-parole de la coalition internationale antidjihadistes conduite par les États-Unis, a déclaré mardi que, selon les critères de l’armée américaine, seul un tiers de la ville avait été sécurisé.

À la faveur d’une offensive fulgurante, l’EI s’était emparé en 2014 de vastes pans du territoire irakien, surtout au nord et à l’ouest de Bagdad. Depuis deux ans, les forces irakiennes ont repris du terrain et visent désormais la reconquête de Mossoul (nord), la deuxième ville du pays.

Les commentaires sont fermés.