Fin de l’exercice MAPLE FLAG de l’Aviation royale canadienne

0


(Vidéo/ARC)

Après 1,945 heures vol effectuées dans le cadre de 1,137 sorties, 1 300 militaires des Forces armées canadiennes et 400 militaires provenant des pays partenaires ont terminé l’exercice MAPLE FLAG, l’entraînement international le plus vaste et le plus complexe de l’année, dirigé par l’Aviation royale canadienne (ARC).

L’exercice a atteint son objectif, soit préparer les équipages canadiens et internationaux et les membres des équipes de soutien et de maintenance aux rigueurs des opérations dans l’espace de combat aérien moderne.

Citations

«Les commentaires que nous avons reçus pendant la 49e édition de l’exercice MAPLE FLAG sont extrêmement positifs et font état de l’expérience généralement enrichissante vécue par l’ensemble des participants. Ce fut une belle occasion pour l’ARC d’améliorer son agilité, sa portée et sa puissance, tout en collaborant avec ses partenaires interarmées et ses alliés.», a déclaré le major-général Christian Drouin, commandant de la 1re Division aérienne du Canada.

«La 49e édition de l’exercice MAPLE FLAG a été un franc succès. Les mois de planification et de dur labeur ont été récompensés; cet entraînement de premier ordre contribuera directement au succès durable de l’ARC et de ses alliés. Selon moi, l’un des points forts a été le grand professionnalisme et le dévouement de tous les participants.», a déclaré pour sa part le colonel Eric Kenny, commandant de la 4e Escadre Cold Lake

En bref

L’exercice a commencé le 30 mai et a réuni plus de 1 300 militaires des Forces armées canadiennes (FAC) provenant de l’Aviation royale canadienne et de l’Armée canadienne, et plus de 400 militaires en provenance de cinq pays alliés et partenaires. Voici les aéronefs qui ont participé à l’exercice:

Du Canada: des chasseurs CF-188 Hornet, des hélicoptères CH-146 Griffon, des CP-140 Aurora, des aéronefs de transport lourd CC-177 Globemaster III, des aéronefs de transport et de ravitaillement en vol CC-130 Hercules et des avions Dornier Alpha Jet fournis par un entrepreneur.

Des États-Unis : des aéronefs C-130 Hercules et E-3 Sentry.

De la France: des aéronefs Mirage 2000-5 et des avions de chasse Rafale.

Du Royaume-Uni : des aéronefs E3 Sentry.

Les participants ont suivi un scénario fictif dans le cadre duquel ils ont combattu des menaces simulées à l’aide de tactiques, d’armes et de technologies. L’objectif était de perfectionner les habiletés au sein d’un environnement opérationnel réaliste, évolutif et stimulant.

Voici quelques statistiques dignes d’intérêt relativement à la 49e édition de l’exercice MAPLE FLAG:

Nombre de sorties effectuées : 1,137
Quantité de carburant transféré en vol : 1,070,400 livres
Nombre total d’heures de vol : 1,945.08
Nombre de munitions chargées larguées : 8
Nombre de munitions inertes larguées : 69
Nombre de complexes d’objectifs attaqués : 257
Nombre de missions de destruction simulées en vol : 1,063

Voici les forces alliées et partenaires participantes:

les forces aériennes des États-Unis
la réserve aérienne des États-Unis
la garde nationale aérienne du Kentucky
le corps des Marines des États-Unis
la Royal Air Force (britannique)
l’armée de l’air française
l’armée allemande
l’armée belge

Les commentaires sont fermés.