Gagetown: 36 millions $ dans les installations d’instruction en détection/neutralisation d’explosifs

0
La base des Forces canadiennes Gagetown, au Nouveau-Brunswick. (page Facebook de la 5e Division du Canada)
La base des Forces canadiennes Gagetown, au Nouveau-Brunswick. (page Facebook de la 5e Division du Canada)

Le ministre de la Défense Harjit Sajjan a annoncé ce lundi 27 juin un financement de 38 millions de dollars en vue d’améliorer les infrastructures essentielles et les installations d’instruction à la Base de soutien de la 5e Division du Canada (BS 5 Div C) de Gagetown.

Le ministère de la Défense nationale attribuera 36 millions de dollars aux nouvelles installations d’instruction aux fins de la détection et de la neutralisation des dispositifs explosifs de circonstance et des autres engins explosifs.

Ici, un Husky, le premier véhicule de l’ensemble des véhicules et de l’équipement de la Section de la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance. Il permet de détecter, d’examiner et de neutraliser les engins explosifs artisanaux. (MDN)
Ici, un Husky, le premier véhicule de l’ensemble des véhicules et de l’équipement de la Section de la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance. Il permet de détecter, d’examiner et de neutraliser les engins explosifs artisanaux. (MDN)
« Le renforcement des compétences en matière d’explosifs et de munitions est essentiel pour appuyer les opérations militaires canadiennes », affirme la Défense nationale dans le communiqué, aujourd’hui, qui annonce ces investissements.

L’École du génie militaire des Forces canadiennes à la BS 5 Div C de Gagetown ne dispose pas actuellement de l’espace nécessaire pour donner l’instruction essentielle, explique la Défense nationale.

Ces investissements dans les nouvelles installations d’instruction comprendront des bâtiments pouvant accueillir le centre d’instruction principal ainsi que la réfection des routes servant aux exercices sur le terrain, précise le communiqué, qui souligne qu’ ine infrastructure adéquate améliorera la qualité de l’instruction qui est cruciale pour appuyer les opérations.

Les engins explosifs artisanaux représentent une menace réelle pour les forces canadiennes déployés dans le cadre d’opérations. Il est indispensable d’offrir aux spécialistes de la neutralisation des explosifs et des munitions des formations par simulation pour leur apprendre à gérer avec succès de tels engins. Il est donc important que les Forces armées canadiennes (FAC) puissent offrir une formation de grande qualité sur la neutralisation des explosifs et munitions.

Deux groupes bénéficieront de la construction de nouvelles installations de formation où les soldats apprendront à identifier et à neutraliser des engins explosifs artisanaux et d’autres explosifs. L’Escadron de neutralisation des explosifs et munitions de la Base de soutien de la 5e Division du Canada (BS 5 Div C) de Gagetown offre une formation sur la neutralisation des engins explosifs artisanaux et d’autres munitions classiques. La Section de la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance offre une formation sur les véhicules Husky et Buffalo, et une formation sur des techniques spécialisées utilisées pour chercher et neutraliser les explosifs dans des zones à risque élevé, le long des routes et des chemins nécessaires pour les mouvements des troupes.

À l’heure actuelle, l’Escadron de neutralisation des explosifs et munitions et la Section de la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance de l’École du génie militaire des Forces canadiennes à la BS 5 Div C de Gagetown n’ont pas assez d’espace pour offrir cette formation indispensable. La construction d’infrastructures adaptées aux besoins permettra d’offrir une meilleure formation, ce qui est crucial pour les opérations d’appui.

Pour que ces deux unités soient logées adéquatement à la Base de soutien, la Section de la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance sera installée dans le complexe de Lauvina Wood, qui abrite des installations utilisées pour la formation sur l’équipement lourd. Les immeubles qui s’y trouvent seront rénovés de façon à répondre aux besoins de la Section et un stationnement et des entrepôts seront construits à l’intérieur du complexe. Une route secondaire de 1,5 kilomètre sera également construite au sud du site de Lauvina pour faire des exercices sur le terrain.

Pour l’Escadron de neutralisation des explosifs et munitions, de nouvelles installations seront construites sur un site encore inexploité se situant dans le champ de tir et la zone d’entraînement de la Base de soutien. On y construira notamment une nouvelle installation sur mesure, ainsi que 200 mètres de chemins en impasse pour les exercices sur le terrain.

Les nouvelles installations pour la formation sur la neutralisation des explosifs et des munitions répondront aux normes pour obtenir la certification LEED – Leadership in Energy and Environmental Design – (niveau argent) et permettront d’intégrer les principes de conception écologique et durable dans la planification, l’analyse des investissements et la programmation des activités opérationnelles.

En mai 2016, Construction de Défense Canada a attribué un contrat de 22,5 millions de dollars à Maxim Construction Inc., une entreprise de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, pour effectuer les travaux de construction. Le coût total du projet s’élève à 36 millions de dollars si l’on tient compte des autres coûts, dont ceux liés aux rénovations, aux services de réinstallation, au mobilier et au matériel ainsi qu’à la sécurité. Les travaux débuteront cet été et devraient prendre fin en novembre 2017.

En outre, une autre somme de 2,3 millions de dollars, qui fait déjè partie des 200 millions de dollars annoncés pour l’infrastructure de la Défense dans le Budget fédéral de 2016, permettra à la BS 5 Div C de Gagetown de réparer un passage vital qui se trouve dans un autre secteur d’entraînement et de remettre à niveau les systèmes d’éclairage du terrain d’aviation ainsi que les systèmes de collecte des égouts pluviaux. L’asphalte sur le terrain d’aviation sera aussi remplacé. Les travaux commenceront plus tard cet été.

Ici, un  Buffalo. le deuxième véhicule de l’ensemble des véhicules et de l’équipement de la Section de la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance. Il est utilisé pour examiner les engins qui ont été détectés.(MDN)
Ici, un Buffalo. le deuxième véhicule de l’ensemble des véhicules et de l’équipement de la Section de la capacité d’ouverture d’itinéraire de circonstance. Il est utilisé pour examiner les engins qui ont été détectés.(MDN)
« À titre de fier ancien membre des Forces armées canadiennes, je sais à quel point il est important que les femmes et les hommes des Forces armées canadiennes puissent avoir accès à des installations pour s’entraîner et acquérir les compétences essentielles pour travailler efficacement et de façon sécuritaire. Ces projets d’infrastructure militaires à Gagetown sont extrêmement importants, et grâce à ces investissements, nos militaires seront en mesure d’assurer notre sécurité au pays et à l’étranger. », a déclaré le ministre Sajjan, lui-même un ancien militaire qui a servi dans les blindés et dans les renseignements et a été d.ployé en Afghanistan.

Les nouvelles installations pour l’instruction sur la neutralisation des explosifs et des munitions répondront aux normes du Leadership in Energy and Environmental Design (cote argent) et permettront d’intégrer les principes de conception écologique et durable dans la planification, l’analyse des investissements et la programmation des activités opérationnelles, a également précisé la Défense nationale.

Les commentaires sont fermés.