La grève de la faim du blogueur saoudien Raïf Badawi se termine à l’hôpital

0
Photo de Raef Badaoui prise en 2012 et diffusée le 16 janvier 2015 par sa famille (AFP)
Photo de Raïf Badaoui prise en 2012 et diffusée le 16 janvier 2015 par sa famille (AFP)

Le blogueur saoudien Raïf Badawi a été hospitalisé après avoir refusé de se nourrir pendant deux jours, a indiqué lundi sa femme Ensaf Haudar, qui gère le compte Twitter du blogueur emprisonné pour ses écrits.

Selon Ensaf Haidar, son mari a mené une grève de la faim qui a commencé vendredi et pris fin dimanche.

Raïf Badawi a été arrêté en 2012 en Arabie saoudite. Il a ensuite été condamné à subir 1000 coups de fouet et à une peine d’emprisonnement de 10 ans pour avoir critiqué le clergé saoudien. Il a déjà reçu 50 coups de fouet en janvier 2015 lors d’une flagellation publique.

Badawi n’est pas un citoyen canadien, mais sa femme, Ensaf Haidar, et les trois enfants du couple se sont installés au Québec, à Sherbrooke, dans les Cantons-de-l’Est.

La condamnation de Raïf Badawi a provoqué la réprobation à l’échelle mondiale et l’organisation de défense des droits humains Amnistie internationale a exhorté à plusieurs reprises le premier ministre Justin Trudeau à exercer plus de pression sur l’Arabie saoudite pour obtenir la libération du blogueur emprisonné.

Les commentaires sont fermés.