La Russie lance un satellite militaire Geo-IK-2 depuis le cosmodrome de Plessetsk

0
La Russie a lancé samedi 4 juin 2016 depuis le cosmodrome de Plessetsk, dans le nord du pays une fusée Rokot emportant un satellite militaire (ESA–S. Corvaja)
La Russie a lancé samedi 4 juin 2016 depuis le cosmodrome de Plessetsk, dans le nord du pays une fusée Rokot emportant un satellite militaire (ESA–S. Corvaja)

La Russie a lancé samedi un satellite militaire depuis le cosmodrome de Plessetsk, dans le nord du pays, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense.

« Samedi, à 17H06 heure de Moscou (14H00 GMT), une fusée Rokot emportant un satellite militaire » a été lancé, a indiqué un porte-parole du ministère russe de la Défense, cité par l’agence de presse russe TASS.

Geo-IK-2 [ISS Reshetnev]
Geo-IK-2 [ISS Reshetnev]
Un premier satellite Geo-IK-2 avait été lancé en février 2011 mais il avait été perdu après avoir été placé sur une mauvaise orbite à cause d’une défaillance de son lanceur.

Début décembre, la Russie avait perdu contact avec un satellite militaire qui n’a pas réussi à se séparer de son lanceur Soyouz après son décollage du cosmodrome de Plessetsk.

Le secteur spatial russe a connu une série d’échecs en 2015, avec notamment la perte d’un vaisseau cargo Progress devant ravitailler la Station spatiale internationale (ISS) en avril et l’échec d’un lanceur Proton qui devait mettre sur orbite un satellite de communications mexicain en mai.

La Russie a toutefois inauguré fin avril son nouveau cosmodrome de Vostotchny, dans l’Extrême-Orient russe, qui doit à terme remplacer le cosmodrome de Baïkonour que la Russie loue au Kazakhstan.

Les commentaires sont fermés.