L’Armée canadienne organise conjointement la Conférence de Kingston sur la sécurité internationale

0

Le Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne accueillera conjointement la 11e Conférence annuelle de Kingston sur la sécurité internationale (CKSI) avec le Centre for International and Defence Policy de l’Université Queen’s, le Strategic Studies Institute du US Army War College et le Collège de défense de l’OTAN, à Rome. Cette conférence, au cours de laquelle on explorera l’engagement durant la période entre la paix et la guerre et de quelle façon les militaires et les institutions militaires s’adaptent, aura lieu à Kingston (Ontario), du 13 au 15 juin 2016.

Parmi les sujets qui seront abordés, on retrouve notamment les évaluations actuelles de la sécurité, les compétences des militaires, les études militaires professionnelles, l’adaptation et les capacités institutionnelles ainsi que les répercussions sur les politiques.

Des représentants des milieux universitaire, militaire, ainsi que de l’industrie et d’organismes non gouvernementaux discuteront de la manière de préparer nos forces armées afin qu’elles puissent atteindre leurs objectifs en matière de politique dans les périodes entre la paix et la guerre, des compétences nécessaires pour améliorer la capacité des militaires à mener des opérations et de la manière d’affronter un adversaire qui utilise des tactiques de guerre hybrides.

«La Conférence de Kingston sur la sécurité internationale donne l’occasion aux intervenants des milieux universitaire et militaire ainsi qu’aux représentants des organismes non gouvernementaux de discuter des problèmes auxquels les forces militaires feront face à l’heure actuelle et à l’avenir. Grâce à ces dialogues, nous tirons des leçons du passé et, en conséquence, nous sommes plus à même de nous préparer en vue des opérations futures avec nos partenaires alliés. », a déclaré Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense

«Le sujet de l’adaptabilité, qui fera l’objet de discussions lors de la conférence de cette année, permettra de positionner avantageusement l’Armée canadienne et ainsi lui permettre de connaître le succès dans un contexte opérationnel complexe qui évolue rapidement. Nos militaires et nos leaders doivent établir la domination cognitive grâce à l’optimisation de leurs forces intellectuelles, physiques et affectives. Ainsi, nous pouvons anticiper ce contexte en évolution constante et nous y adapter mieux que nos adversaires. Cela permettra également à l’Armée canadienne de poursuivre son évolution et d’investir dans sa façon d’entraîner, de former, de perfectionner et d’employer ses leaders et ses soldats. », a déclaré pour sa part le major-général Jean-Marc Lanthier, commandant du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne

Les conférenciers

Plusieurs éminents conférenciers canadiens et internationaux participeront à cette conférence, notamment:

Le lieutenant-général Guy Thibault, vice-chef d’état-major de la défense, Forces armées canadiennes;

Le général (à la retraite) Sir Richard Barrons KCB CBE ADC Gen et nouveau commandant du Commandement de la force interarmées (R.-U.);

Le professeur Bert Tussing, directeur, Homeland Defense and Security Issues, US Army War College;

M. Andrew Carswell, délégué principal au Canada, Comité international de la Croix-Rouge; et

Le lieutenant-général (à la retraite) Stuart Beare, ancien commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada.

Les commentaires sont fermés.