L’armée polonaise comptera bientôt 150.000 hommes

0
Le brigadier-général Piotr Blazeusz, des forces armées polonaises, remercie les militaires lituaniens, ukrainiens et canadiens qui ont participé à l’exercice Maple Arch 2012 lors de la cérémonie de clôture, au secteur d’entraînement de Pabrade en Lituanie (sergent Norm McLean, Caméra de combat des Forces canadiennes)
Le brigadier-général Piotr Blazeusz, des forces armées polonaises, remercie les militaires lituaniens, ukrainiens et canadiens qui ont participé à l’exercice Maple Arch 2012 lors de la cérémonie de clôture, au secteur d’entraînement de Pabrade en Lituanie (Photo d’illustration/Archives/sergent Norm McLean/Caméra de combat des Forces canadiennes)

Inquiète pour sa sécurité, la Pologne portera dès l’année prochaine ses forces armées à 150.000 hommes contre 100.000 actuellement, a annoncé vendredi le ministre de la Défense Antoni Macierewicz.

Il n’a pas mentionné explicitement l’annexion de la Crimée par la Russie ou le conflit séparatiste en Ukraine, mais ces événements ont incité la Pologne à renforcer sa défense et à obtenir de l’Otan, qui tiendra en juillet son sommet à Varsovie, une présence accrue de ses forces sur son sol.

« Nous avons décidé d’augmenter les effectifs de l’armée polonaise. Nous estimons que l’année prochaine elle atteindra environ 150.000 soldats », a dit M. Macierewicz qui s’adressait à des jeunes soldats qui venaient de prêter serment.

Il a précisé aussitôt qu' »un élément important de celle-ci sera la défense territoriale, partie intégrante des forces armées polonaises en tant que cinquième composante » après l’armée de terre, la marine, l’aviation et les forces spéciales.

M. Macierewicz avait souligné la veille, lors d’un congrès d’organisations militaires, que les premières unités de défense territoriale, composées de civils ayant suivi une formation militaire, seraient bientôt sur pied, à commencer par les régions orientales de la Pologne.

Selon la conception adoptée en avril, la défense territoriale doit compter 35.000 personnes. Chacune des 16 voïvodies (départements) du pays doit disposer d’une brigade et celle de Mazovie (centre) doit en avoir deux. Les membres de ces forces doivent suivre une formation militaire de deux jours par mois, un week-end, et de deux semaines en été, sur un terrain militaire.

Les commentaires sont fermés.