Le Canada commandera un bataillon de l’OTAN en Europe centrale et de l’Est

0
Attaque canadienne lors d’un scénario d’opérations urbaines, durant ANAKONDA 16, en Pologne, le 14 juin 2016. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Des soldats canadiens déployés en Pologne, dans le cadre de l’Opération REASSURANCE, le 14 juin 2016. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le ministre de la Défense Harjit Sajjan et le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion ont annoncé que le Canada jouera prochainement un rôle important au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), afin d’appuyer la posture de dissuasion et de défense renforcée de l’Alliance en Europe de l’Est et en Europe centrale.

En tant que l’une des quatre nations-cadre, le Canada mettra sur pied et dirigera un groupement tactique multinational rotationnel de l’OTAN qui contribuera à renforcer la présence avancée de l’OTAN en Europe de l’Est et en Europe centrale.

Plus de détails concernant la contribution des Forces armées canadiennes seront annoncés lors du prochain Sommet de l’OTAN, lequel se déroulera à Varsovie (Pologne) les 8 et 9 juillet 2016.

Lors d’une interview exclusive avec 45eNord.ca, en Pologne, début juin, le commandant de l’US Army en Europe, le lieutenant-général Ben Hodges déclarait: «Je pense que si notre Alliance reste forte, reste ensemble, si on démontre nos capacités et si on continue à s’entraîner et à faire des exercices […] et si on dialogue avec les Russes tout en continuant de montrer notre unité, alors je pense qu’on a de très bonne chances de retourner […] à une baisse des tensions».

Annoncés le 13 juin dernier par le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, les quatre bataillons seront composés chacun d’environ 1.000 hommes et seront déployés en Estonie, Lettonie, Lituanie et Pologne. On s’attend à ce que le Canada prenne le commandement du bataillon en Lettonie et effectue, comme dans le cadre de ses autres opérations dans la région, des rotations de six mois.

L’Allemagne, les États-Unis et le Royaume-Uni commanderont les trois autres bataillons, respectivement en Lituanie, en Pologne et en Estonie.

Entre ses opérations REASSURANCE, UNIFIER et désormais avec cette nouvelle mission, les trois brigades canadiennes d’Edmonton, de Petawawa et de Valcartier seront donc particulièrement occupées, et ne devraient donc avoir aucun répit dans l’immédiat.

Le Secrétaire général de l’OTAN s’est rapidement réjoui de l’annonce sur Twitter.

«En tant que partenaire responsable sur la scène internationale, le Canada soutient ses alliés de l’OTAN en s’employant à dissuader l’agression et à assurer la paix et la stabilité en Europe. Je suis extrêmement fier que le Canada assume un rôle de chef de file à titre de nation-cadre de l’OTAN. Je sais que nos hommes et nos femmes en uniforme représenteront le meilleur de ce que le Canada peut offrir», a déclaré Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion a rappelé que «l’Alliance demeure la pierre angulaire de notre défense collective et de notre engagement à l’égard d’un ordre multilatéral fondé sur des règles».

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER

Les commentaires sont fermés.