Le commandant de l’Armée Marquis Hainse souligne la Journée nationale des Autochtones

0
La 21e cérémonie annuelle de remise des diplômes du programme Bold Eagle, tenue au terrain de parade Keller de la Base des Forces canadiennes (BFC) Wainwright, en Alberta, le 19 août 2010. Le programme Bold Eagle est un partenariat entre le ministère de la Défense nationale et des organisations autochtones de l’Ouest du Canada. Ce cours assure l’obtention de la qualification militaire de base de la Réserve de l’Armée. Le programme est divisé en deux parties : un camp culturel de quatre jours suivi du cours de qualification militaire de base. (Archives/caporale Tina Gillies/MDN)
La 21e cérémonie annuelle de remise des diplômes du programme Bold Eagle, tenue au terrain de parade Keller de la Base des Forces canadiennes (BFC) Wainwright, en Alberta, le 19 août 2010. Le programme Bold Eagle est un partenariat entre le ministère de la Défense nationale et des organisations autochtones de l’Ouest du Canada. Ce cours assure l’obtention de la qualification militaire de base de la Réserve de l’Armée. Le programme est divisé en deux parties: un camp culturel de quatre jours suivi du cours de qualification militaire de base. (Photo d’illustration/Archives/caporale Tina Gillies/MDN)

Le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne, et champion de l’Équipe de la Défense pour les Autochtones, a quant à lui souligné la 20e Journée nationale des Autochtones en dévoilant une statue en bronze du Sergent-major de compagnie (SMC) Francis Pegahmagabow, un « des nombreux autochtones qui ont choisi de fièrement servir leur pays ».

« Aujourd’hui, je suis honoré de souligner le 20e anniversaire de la Journée nationale des Autochtones. En tant que champion de l’Équipe de la Défense pour les Autochtones, je suis profondément reconnaissant envers la population autochtone du Canada pour leurs contributions remarquables à notre pays et à l’ensemble de l’Équipe de la Défense. », a déclaré le lieutenant-général Hainse.

« Avec leur fier patrimoine comme guerriers, les Autochtones sont des dirigeants exceptionnels dans tous les domaines au sein des Forces armées canadiennes et du ministère de la Défense nationale. Au cours de l’histoire, un bon nombre d’entre eux ont fait des sacrifices et se sont portés volontaires pour servir dans les Forces de notre pays », a souligné le commandant de le commandant de l’Armée.

« Aujourd’hui, une statue en bronze du Sergent-major de compagnie (SMC) Francis Pegahmagabow a été dévoilée à Parry Sound (Ontario). Le SMC Pegahmagabow est le militaire autochtone le plus décoré de la Première Guerre mondiale. Il est parmi les nombreux autochtones qui ont choisi de fièrement servir leur pays. J’étais très heureux d’assister à ce dévoilement et de reconnaître un personnage historique et militaire si important. », a poursuivi le champion de la cause autochtone.

« Beaucoup d’autochtones continuent à servir aujourd’hui et fournir du soutien à nos opérations nationales et internationales. Ils font preuve d’un courage, d’une ténacité et d’une force remarquables au quotidien, au sein de la famille de la Défense et dans notre société dans son ensemble. Les peuples des Premières Nations, les Inuits et les Métis enrichissent grandement notre éthos militaire avec des identités culturelles, spirituelles et traditionnelles uniques. L’inclusivité et le respect de toutes ces personnes sont non-négociables et essentiels à notre succès. », a également souligné le lieutenant-général Hainse.

« Dans le même ordre d’idées, nos militaires autochtones ont atteint un jalon important. Le Service de l’Aumônerie royale canadienne aura désormais un conseiller en matière autochtone attitré, qui permettra à notre réseau d’aumôniers dévoués de mieux répondre aux besoins de nos soldats, matelots et aviateurs autochtones. Il s’agit d’un exemple positif de l’évolution constante de l’Équipe de la Défense dans leur accueil de personnes d’origine autochtone », a-t-il aussi fait observer.

“Lorsque nous restons forts, fiers et prêts à servir la population canadienne ensemble, nous pouvons continuer à faire face aux défis de plus en plus complexes au pays et à l’étranger. Je vous invite tous à me joindre pour rendre honneur à la culture, à l’histoire et aux réalisations du peuple autochtone de ce pays. », a conclu le commandant de l’Armée.

Les homme politiques soulignent aussi cette importante journée

Les célébrations de cette année à Ottawa ont débuté devant le Musée canadien de l’histoire, à Gatineau, en présence de nombreux ministres et de députés de la région de la capitale.

Le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, et le ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Kent Hehr, ont pour leur part souligné aujourd’hui la Journée nationale des Autochtones.

« La Journée nationale des Autochtones a été créée il y a 20 ans afin de souligner les contributions des Premières nations, des Inuits et des Métis à la culture et à la société canadiennes. Au ministère de la Défense nationale et dans les Forces armées canadiennes, nous sommes fiers de notre diversité. Nous continuons de nous rapprocher de notre objectif qui consiste à créer une force militaire moderne diversifiée, renforcée par les perspectives uniques de nos militaires autochtones », a déclaré le ministre Sajjan.

« Pas moins de 12 000 autochtones courageux ont servi le Canada au cours des grands conflits et des missions de soutien de la paix du 20e siècle. Plus de 500 d’entre eux ont fait le sacrifice ultime. Nous exprimons également notre gratitude pour le service et les sacrifices de nombreux Autochtones, hommes et femmes, qui servent dans nos Forces armées canadiennes encore aujourd’hui », a pour sa part rappelé le ministre Hehr.

« Le gouvernement du Canada s’est engagé à travailler en étroite collaboration avec les communautés autochtones. Dans cet esprit de collaboration et de respect, j’invite tous les Canadiens, militaires ou civils, autochtones ou non autochtones, à chercher des occasions de célébrer cette journée importante, ensemble dans leur communauté », a aussi souligné le ministre Sajjan.

Justin Trudeau en veste en daim à franges

Quant à lui, le premier ministre Justin Trudeau, qui a fait un clin d’oeil à son père mardi en soulignant cette 20e journée nationale des Autochtones lorsque, vêtu de la veste en daim à franges que portait souvent Pierre Elliott Trudeau lors de ses expéditions en forêt, il est monté à l’aube dans un grand canot de 10 mètres, sur la rivière des Outaouais près du parlement, il a lui aussi rendu hommage aux autochtones dans une déclaration officielle.

«Aujourd’hui, en cette Journée nationale des Autochtones, nous rendons hommage et célébrons le patrimoine exceptionnel et les réalisations remarquables des peuples autochtones du Canada, et de les célébrer.

«La Journée nationale des Autochtones est d’abord et avant tout une occasion de reconnaître que les Premières Nations, les Métis et les Inuits ont joué – et continuent à jouer – un rôle fondamental en façonnant l’identité de tous les Canadiens. Aux quatre coins du pays, leur apport culturel et artistique, leurs vastes contributions et leur histoire sont essentiels à notre sentiment national.

«Les événements des derniers mois, y compris les suicides et le désespoir que vivent certaines communautés, nous rappellent que nous devons travailler en véritables partenaires avec les peuples autochtones, les provinces et les territoires, afin de mieux soutenir le bien-être des enfants et des familles, d’améliorer la qualité de l’éducation des élèves autochtones et d’offrir des services de santé qui répondent aux besoins des communautés autochtones.

«Aucune relation n’est plus importante pour notre gouvernement ni pour le Canada que notre relation avec les peuples autochtones. Aujourd’hui, nous réaffirmons l’engagement de notre gouvernement à l’égard d’une nouvelle relation de nation à nation entre le Canada et les peuples autochtones, une relation fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la confiance, la collaboration et le partenariat.

Nous comprenons l’importance de la réconciliation et nous comprenons que le renouvellement de notre relation passe par la sincérité et l’apaisement. C’est dans cet esprit que nous allons poursuivre notre travail vital de réconciliation, comme l’indiquent les appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation, en partenariat avec les Premières Nations, la Nation métisse, les Inuits, les provinces et les territoires. Ce travail donnera suite à l’engagement que nous avons pris le mois dernier d’adopter intégralement et de mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

«Ensemble, nous réfléchirons sérieusement en fonction des sept prochaines générations, comme l’ont enseigné les Iroquois, en écoutant ce que nous disent les peuples autochtones sur les questions environnementales, en construisant les routes, les ponts et l’infrastructure d’adduction d’eau et de traitement des eaux qui sont nécessaires pour garantir un avenir meilleur et plus radieux aux peuples autochtones du Canada.

«Je vous invite à vous joindre à la campagne #Lecturesautochtones, pour faire rayonner et comprendre la culture et les récits que nous partageons, et pour avancer vers la réconciliation avec les peuples autochtones. »

« La Journée nationale des Autochtones est d’abord et avant tout une occasion de reconnaître que les Premières Nations, les Métis et les Inuits ont joué – et continuent à jouer – un rôle fondamental en façonnant l’identité de tous les Canadiens. Aux quatre coins du pays, leur apport culturel et artistique, leurs vastes contributions et leur histoire sont essentiels à notre sentiment national », a déclaré le premier ministre.

Les commentaires sont fermés.