Le vice-amiral Mark Norman cède le commandement de la MRC au vice-amiral Ron Lloyd

0
Le vice-amiral Mark Norman cède le commandement de la MRC au vice-amiral Ron Lloyd le 23 juin 2016 lors d'une cérémonie au NCSM Carleton, domicile de la Division d’Ottawa de la Réserve navale. (Cmplte Twitter/@KeelanGreen)
Le vice-amiral Mark Norman cède le commandement de la MRC au vice-amiral Ron Lloyd le 23 juin 2016 lors d’une cérémonie au NCSM Carleton, domicile de la Division d’Ottawa de la Réserve navale. (Cmplte Twitter/@KeelanGreen)

Ce matin, le vice-amiral Ron Lloyd a pris le commandement de la Marine royale canadienne (MRC), succédant ainsi au vice-amiral Mark Norman lors d’une cérémonie officielle de passation de commandement présidée par le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense.

La cérémonie de passation de commandement s’est déroulée au NCSM Carleton, domicile de la Division d’Ottawa de la Réserve navale.

« Je félicite le vice-amiral Lloyd de sa nomination au poste de commandant de la Marine royale canadienne. Il a déjà prouvé qu’il était un remarquable leader et je suis convaincu qu’il poursuivra l’excellent travail de son prédécesseur et veillera à ce que la Marine du Canada continue d’être renommée pour son excellence dans les opérations maritimes. », a déclaré le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.

« Au cours de son mandat de trois ans, le vice-amiral Norman a mené la Marine royale canadienne à bon port durant la période de réfection la plus intensive et la plus complète de son histoire en temps de paix, et la laisse promise à un brillant avenir. À son successeur, le vice-amiral Ron Lloyd, j’offre mes félicitations alors qu’il prend les commandes de la Marine du Canada. Je suis convaincu qu’il réussira à guider la Marine dans le cadre de sa mission essentielle, c’est-à-dire défendre les intérêts de notre pays aujourd’hui et demain. », a pour sa part déclaré le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense.

« J’ai beaucoup aimé mes trois années aux commandes de la Marine du Canada. Durant cette période, nous avons établi d’ambitieux objectifs visant à réorienter, restructurer et revivifier totalement la MRC », a souligné pour sas part le commandant sortant, le vice-amiral Mark Norman, rappelant que la marine royale canadienne « a largement fait état dans les manchettes de la modernisation des navires que nous avions déjà, et de l’organisation de la future flotte ».

« Cependant, au bout du compte, pour moi », a-t-il conclu, », ce sont les gens qui sont importants. Nous avons eu l’occasion de moderniser notre culture, de réaffirmer ce qu’est la droiture, et de véritablement devenir une Marine unie, qui ne se définit plus par la géographie, les grades, les groupes professionnels ou la classe des navires. Les militaires de la Force régulière, les réservistes et les civils – à l’intérieur comme à l’extérieur des rambardes – rament tous dans la même direction. ».

« Je suis très honoré de prendre le commandement de la Marine royale canadienne et de succéder au vice-amiral Norman après ces trois années où il a exercé son leadership avec grand talent », a quant à lui déclaré le commandant entrant, le vice-amiral Ron Lloyd. Sous son commandement, la remise à flots des opérations navales a pris la forme d’une série de projets qui sont en cours, ou qui le seront sous peu. Je suis impatient de maintenir le rythme qu’il a établi et de continuer à bâtir la force maritime de demain, en veillant à ce que le Canada dispose de la marine hauturière dont il a besoin pour défendre ses intérêts nationaux et ceux du système mondial. »

Le vice-amiral Lloyd devient donc le 35e commandant de la Marine royale canadienne. Il a exercé plusieurs fonctions de commandement et d’état-major tout au long de sa carrière, les dernières en lice étant celles de commandant adjoint de la Marine royale canadienne.

Après trois ans aux commandes de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Norman sera nommé vice-chef d’état-major de la Défense.

La Marine royale canadienne

Dans l’ensemble, la MRC exploite une flotte de 29 navires de guerre et autres vaisseaux à l’aide d’une équipe comptant environ 8 200 marins de la Force régulière, 3 100 marins réservistes, note le communiqué qui souligne la passation de commandement aujourd’hui Cette vaste équipe est soutenue par quelque 4 000 employés civils.

Les forces maritimes du Canada sont employés pour:

protéger le Canada en exerçant la souveraineté canadienne dans nos eaux territoriales, sécurisant les approches maritimes de l’Amérique du Nord et contribuant au maintien de la paix et l’ordre en milieu maritime;

prévenir les conflits en consolidant ses partenariats et en se déployant à l’étranger pour favoriser la stabilité mondiale;

faire rayonner le pouvoir d’influence du Canada et, si nécessaire, rétablir l’ordre dans le système mondial.

L’objectif fondamental de la MRC et sa contribution unique à l’intérêt national du Canada consiste à défendre le système mondial, tant en mer que depuis la mer, au pays comme à l’étranger. À l’heure actuelle, huit navires et un sous-marin de la MRC sont déployés partout dans le cadre d’opérations dans le monde, notamment dans la voie maritime du Saint-Laurent, dans les Caraïbes, dans la mer du Nord, ainsi que dans les océans Atlantique et Pacifique.

Les commentaires sont fermés.