Les Forces armées canadiennes annoncent les programmes d’été pour les Autochtones

0

Les programmes d’été des Forces armées canadiennes (FAC) pour les Autochtones, soit Bold Eagle, Black Bear, et Raven, débuteront au début du mois d’août 2016, poursuivant une tradition d’offrir de l’instruction militaire à environ 150 participants provenant de partout au Canada, afin et promouvoir la sensibilisation culturelle et leur permettre de développer leurs compétences en matière de leadership.

Ces programmes de six semaines permettent aux jeunes autochtones d’expérimenter l’instruction militaire, notamment les compétences en matière de leadership et les techniques de survie, le maniement des armes, la navigation et les premiers soins, les menant ainsi à l’obtention de la qualification militaire de base de la Réserve. Au cours de ces programmes, les participants sont inscrits à titre de matelots de 3e classe dans la Réserve navale, ou en tant que soldats dans la Réserve de l’Armée. Bien qu’ils n’y soient pas obligés, les diplômés peuvent poursuivre leur carrière dans les FAC après cette formation.

L’Armée canadienne offre respectivement le programme Bold Eagle et le programme bilingue Black Bear à Wainwright, en Alberta, et à Oromocto, au Nouveau‑Brunswick, tandis que le programme Raven de la Marine royale canadienne est offert à Esquimalt, en Colombie‑Britannique. Toutes ces formations débutent avec un camp culturel de quatre jours animé par des Aînés autochtones afin de faciliter la transition vers la vie militaire.

«Le gouvernement du Canada et les Forces armées canadiennes (FAC) soulignent les contributions faites par les Premières Nations, les Inuits et les Métis au Canada et à ses forces armées. Les programmes d’été pour les Autochtones constituent quelques‑unes des façons de continuer à nouer des relations avec les communautés et dirigeants autochtones afin de mieux faire connaître les possibilités de carrières offertes par les forces armées. À l’époque où je portais l’uniforme, j’ai pu constater la valeur des programmes comme Bold Eagle pour ce qui est du renforcement de l’esprit de guerrier au sein de la communauté, et je suis heureux de constater que les Forces armées canadiennes continuent d’offrir aux jeunes leaders l’occasion d’exceller.», a déclaré le ministre de la Défense, Harjit Sajjan.

«Les programmes Bold Eagle, Black Bear et Raven offrent aux Autochtones une façon intéressante de faire l’expérience de la vie au sein des Forces armées canadiennes. Ces programmes d’été permettent à ces jeunes de rehausser leur confiance en soi et de développer des compétences en matière de leadership qui leur serviront dans leur cheminement personnel et leur permettront d’entreprendre une carrière militaire enrichissante, s’ils désirent s’enrôler.», a déclaré pour sa part le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne et champion de l’Équipe de la Défense pour les Autochtones.

Faits saillants

Pendant toute la durée des programmes, les participants ont directement accès à des services d’orientation et de soutien ainsi qu’à des enseignements culturels offerts par le personnel dévoué du programme, composé d’Aînés autochtones et de conseillers civils.

Tous les participants reçoivent un salaire, et ceux qui réussissent le programme obtiennent la qualification militaire de base de la Réserve et ont la possibilité de poursuivre leur carrière dans les FAC.

Les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis au Canada occupent des emplois stimulants et enrichissants dans l’ensemble des FAC.

Les participants aux programmes d’été pour les Autochtones proviennent de partout au Canada. Environ 90 Autochtones participent au programme Bold Eagle, et le programme Raven et le programme bilingue Black Bear comptent environ 30 participants chacun.

Selon les statistiques fondées sur les déclarations volontaires de juin 2015, environ 2 294 Autochtones servent actuellement au sein de la Force régulière et de la Première réserve des FAC, soit une représentation de 2,5 pour cent. L’Armée canadienne compte le plus grand pourcentage d’Autochtones, soit 2,7 pour cent, la Marine royale canadienne n’est pas loin derrière avec 2,3 pour cent d’Autochtones, et l’Aviation royale canadienne, 2,2 pour cent.

Les commentaires sont fermés.