L’Otan appelle la Russie à retirer ses forces d’Ukraine

0
Le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg (d) et le ministre de la Défense ukrainien Stepan Poltorak, lors d'une conférence au siège de l'OTAN à Bruxelles le 15 juin 2016. (AFP/JOHN THYS)
Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg (d) et le ministre de la Défense ukrainien Stepan Poltorak, lors d’une conférence au siège de l’OTAN à Bruxelles le 15 juin 2016. (AFP/JOHN THYS)

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a de nouveau appelé mercredi la Russie à cesser son soutien aux séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine et à « retirer ses forces et équipements militaires » du pays, y compris de la Crimée annexée.

« La Russie doit cesser de soutenir les militants (rebelles séparatistes, ndlr) et retirer ses forces et équipements militaires du territoire ukrainien », a déclaré M. Stoltenberg au deuxième et dernier jour d’une réunion des ministres de la Défense de l’Alliance à Bruxelles. Ces derniers ont reçu mardi matin leur homologue ukrainien, Stepan Poltorak.

Le chef de l’Otan a souligné que les chefs d’Etat et de gouvernement des 28 pays de l’Alliance montreraient leur « ferme soutien (…) à la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine » en recevant le président Petro Porochenko lors de leur prochain sommet à Varsovie, les 8 et 9 juillet.

Moscou a toujours nié être directement impliqué aux côtés des rebelles dans ce conflit qui a fait plus de 9.300 morts depuis le printemps 2014.

M. Stoltenberg a regretté que, sur la ligne de front dans l’est de l’Ukraine, « les violations du cessez-le-feu se poursuivent jour après jour et les observateurs de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) continuent d’être empêchés dans leur travail » de supervision de l’application de la trêve.

Les accords de Minsk, censés mettre un terme au conflit, « restent le seul chemin pour trouver une solution durable. Il est urgent que toutes les parties les mettent pleinement en oeuvre », a-t-il exhorté.

« Les Alliés ne reconnaissent pas et ne reconnaîtront pas l’annexion illégale et illégitime de la Crimée » par la Russie et « nous continuerons à appeler la Russie à cesser de déstabiliser l’Ukraine », a martelé M. Stoltenberg, rappelant la position adoptée par l’Alliance dès le début du conflit.

Le soutien de la Russie aux séparatistes prend différentes formes, selon le chef de l’Otan: « Ils fournissent de l’aide matérielle avec des équipements, des armes, et aussi différentes formes de conseil et d’assistance », selon lui.

« Ils amassent des troupes le long de la frontière ukrainienne et continuent de fournir un soutien directement à l’intérieur de l’Ukraine », a détaillé M. Stoltenberg, en affirmant que « la Russie continue son renforcement militaire en Crimée, qui fait partie de l’Ukraine ».

Les commentaires sont fermés.