Op. REASSURANCE: les Canadiens au cœur d’ANAKONDA 16 (PHOTOS)

0

Pour la sixième édition de l’exercice depuis sa mise en place par les forces armées polonaises en 2006, ce sont pas moins de 31.000 soldats, 3.000 véhicules, 105 aéronefs et 12 navires de 20 pays qui se sont donnés rendez-vous en Pologne du 7 au 17 juin. 45eNord.ca est avec les troupes.

L’exercice ANAKONDA de cette année est orienté par trois importants contextes : celui de la crise entre l’Ukraine (et plus généralement l’Occident) et la Russie, celui de la situation toujours aussi explosive au Proche-Orient entre Israéliens et Palestiniens et celui de la crise des migrants.

Présents en Pologne depuis février 2016, près de 230 soldats canadiens provenant en grande majorité du 1er Bataillon Royal 22e Régiment, mais aussi d’unités de réserve comme le Régiment de Maisonneuve, participent aux activités dites de «reassurance» en Europe de l’est.

Intégrés au sein d’un bataillon polonais pour l’exercice les quelques 200 Canadiens font face à un scénario bien complexe, mais très réaliste.

Après 30 minutes de patrouille, les trois G-wagon s’immobilisent au milieu de la route : un tas de branches empêchent les véhicules d’avancer, mais s’agit-il d’un acte intentionnel par des rebelles ou est-ce seulement la nature qui est à l’œuvre?

Ils sont alors sept à descendre des véhicules et à explorer les environs à la recherche d’éventuels câbles connectés à un engin explosif improvisé. Finalement, après plusieurs minutes de recherche, le «GO» est donné, les branches dégagées et les trois véhicules peuvent avancer et continuer à patrouiller.

Depuis le début de la portion terrestre de l’Opération REASSURANCE en mai 2014, un peu plus de 750 soldats de l’Armée canadienne s’y sont déployés pour s’entraîner dans neuf pays. Pour cette cinquième rotation, 12% viennent de la Réserve de la 2e Division du Canada et ANAKONDA marque le 26e exercice majeur auxquels prennent part les Canadiens.

L’exercice a d’ailleurs lieu un mois avant le sommet de l’OTAN les 8 et 9 juillet à Varsovie qui devrait marquer sa plus grande refonte depuis la guerre froide.

Lors de ce sommet, l’Alliance devrait officiellement annoncer un déploiement de troupes en Europe orientale, notamment en Pologne, un mouvement qualifié par l’OTAN de stratégie de « dissuasion et dialogue » et qui provoque la colère de Moscou.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.