TRADEWINDS 2016: l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) en Jamaïque

0


(Vidéo d’illustration/‎@operationsFC)

Du 30 mai au 18 juin 2016, l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) des Forces armées canadiennes (FAC) a dirigé une formation en plongée à l’intention des pays partenaires des Caraïbes, dans le cadre de la participation du Canada à l’exercice TRADEWINDS 2016.

L’exercice Tradewinds est un exercice multinational et interinstitutions d’interception maritime et de sécurité terrestre mené par le U.S. Southern Command (USSOUTHCOM). Il se concentre sur la lutte au crime transnational organisé et à la prestation d’aide humanitaire et de secours aux sinistrés (AH/SS) pour promouvoir la collaboration en matière de sécurité régionale. Organisée par le Centre d’instruction militaire maritime des Caraïbes l’entraînement s’est déroulé cette année à Discovery Bay, en Jamaïque.

L’entraînement comprenait une formation axée sur des composantes du cours de plongeur de bord des Forces armées canadiennes. Une formation plus approfondie a aussi été offerte plus tard au cours de l’exercice.

« La participation du Canada à l’exercice TRADEWINDS 2016 permet aux militaires des Forces armées canadiennes de partager leurs connaissances et de contribuer à l’élaboration de nouvelles normes maritimes, qui seront adoptées par la force de défense de la Jamaïque et par d’autres pays des Caraïbes dans des conditions d’entraînement propices à la collaboration. », a commenté le lieutenant-général Steve Bowes, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada

« Cette formation en plongée contribue à renforcer les compétences des plongeurs de la force de défense de la Jamaïque et celles d’autres pays des Caraïbes, améliorant ainsi leur interopérabilité globale. L’entraînement permet aux élèves de mettre en pratique leurs nouvelles compétences et qualifications dans un contexte opérationnel aux côtés de leurs partenaires internationaux. », a déclaré pour sa part le capitaine de corvette William Barter, commandant de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique).


Durant l’exercice TRADEWINDS, il a été déterminé que les plongeurs des pays des Caraïbes devaient suivre un entraînement sur la plongée moderne en vue d’optimiser leur participation aux opérations sous-marines plus complexes. Il s’agissait notamment de développer leurs compétences systématiques en plongée individuelle et en plongée en équipe, était-il précisé dans le communiqué de la Défense qui annonçait la participation canadienne à l’exercice.

Conçue pour appuyer l’école régionale de formation en plongée de la Jamaïque, l’entraînement comportait une formation théorique et pratique de base en matière de plongée, des renseignements sur la physique de la plongée, diverses techniques de recherche sous‑marine, la récupération d’objets sur le plancher océanique et des procédures de plongée en profondeur. Une formation en matière de médecine de plongée sera également offerte aux techniciens médicaux de la force de défense de la Jamaïque avant l’exercice TRADEWINDS 2016.

Déploiements antérieurs

L’an dernier, l’Unité de plongée Atlantique de la Flotte de la Marine royale canadienne s’était entraînée avec les plongeurs mexicains et du Belize, un petit pays situé en Amérique centrale, au sud du Mexique et à l’est du Guatemala, dans le cadre de la phase II de l’exercice TRADEWINDS 2015.

Exercice Tradewinds 2015

L’exercice TRADEWINDS 2015 s’est déroulé en deux phases distinctes du 31 mai au 9 juin à Saint-Kitts-et-Nevis et du 15 au 24 juin au Belize. Cet exercice rassemble des navires, des aéronefs et des représentants de 19 pays et d’importantes organisations régionales.

Les éléments suivants font partie de la contribution du Canada à l’exercice TRADEWINDS 2015 :

le NCSM Glace Bay entraînant des partenaires régionaux dans les domaines de la lutte contre les incendies, les premiers soins, les procédures de surveillance et d’arraisonnement des navires suspects et l’utilisation des armes;
une équipe de 15 membres de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) offrant un entraînement aux nations partenaires en matière de tactique de plongée individuelle et en groupes;
trente-quatre membres de l’Armée canadienne, principalement du 2e Bataillon du Royal Canadian Regiment (2 RCR), certains codirigeant les exercices de tir réel et l’instruction sur les opérations simulées en zone urbaine et offrant un mentorat en commandement et en contrôle dans un quartier général opérationnel interarmées et d’autres participants à un entraînement sur le combat dans la jungle dirigé par la Force de défense du Belize.

Exercice Tradewinds 2014

L’exercice Tradewinds 2014 était la 30e édition de cette activité et s’est déroulé du 1er au 25 juin aux Caraïbes.

L’exercice a rassemblé des navires, des aéronefs et des membres du personnel de 16 pays, notamment : Antigua-et-Barbuda, le Belize, le Canada, la Dominique, la République dominicaine, la Grenade, le Guyana, Haïti, la Jamaïque, les Pays-Bas (garde côtière néerlandaise dans les Caraïbes), Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Suriname, Trinité-et-Tobago et les États-Unis.

La contribution des FAC à l’exercice Tradewinds 2014 consistait en les éléments suivants :

Un navire de défense côtière, le NCSM SUMMERSIDE, qui a participé à l’instruction maritime et la dirige;
Une équipe d’entraînement de plongeurs composée de treize membres de l’Unité de plongée de la Flotte (Atlantique) pour entraîner les plongeurs des pays partenaires;
Dix-neuf membres de l’Armée canadienne pour occuper divers postes d’instruction.

Les exercices multinationaux comme TRADEWINDS permettent de développer les compétences et les procédures qui améliorent l’interopérabilité, la disponibilité opérationnelle, les capacités d’intervention d’urgence ainsi que la communication entre les pays partenaires, souligne le ministère canadien de la Défense: « L’exercice TRADEWINDS est l’occasion pour les Forces armées canadiennes de renforcer le soutien en matière de défense des pays partenaires lors d’interventions des autorités gouvernementales civiles en cas de catastrophe. La participation à l’exercice renforce la capacité de défense des partenaires régionaux pour faire face aux menaces à la sécurité et à la stabilité dans les Caraïbes, ».

Les commentaires sont fermés.