Un nouveau commandant au Commandement du renseignement des Forces canadiennes

0

Le contre-amiral Scott Bishop est devenu [hier 24 juin]le commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes (COMRENSFC) et le chef du renseignement de la Défense aujourd’hui, succédant au lieutenant-général Paul Wynnyk. La cérémonie de passation de commandement a eu lieu au manège militaire de la place Cartier, sous la présidence du général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense.

«J’aimerais féliciter le contre-amiral Bishop de sa nomination à titre de commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes. Il est un remarquable leader, et je suis convaincu qu’il poursuivra l’excellent travail accompli par son prédécesseur pour s’assurer de fournir continuellement des renseignements de défense intégrés de premier ordre.», a déclaré Harjit S. Sajjan, ministre de la Défenseé

«J’ai été extrêmement impressionné par la précieuse contribution qu’a apporté le lieutenant-général Wynnyk à notre institution de renseignement militaire au cours des deux dernières années, vu le grand nombre de requêtes placées sous son commandement dans le cadre de l’exercice de ses fonctions. Il a grandement fait progresser la fonction du renseignement militaire au cours de son mandat en sa qualité de commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et je sais qu’il continuera d’exceller dans le cadre de ses nouvelles fonctions à titre de commandant de l’Armée canadienne.», a déclaré le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense.

«Le contre-amiral Bishop est un leader très expérimenté qui a joué un rôle essentiel dans la conduite des opérations des Forces armées canadiennes au pays et à l’étranger pendant plusieurs années. Les opérations de renseignement sont un élément central de la réussite de toute initiative militaire, et je suis convaincu que le contre-amiral Bishop jouera de ses atouts pour bâtir sur les succès de son prédécesseur.», a ajouté le chef d’état-major de la Défense.

«Je suis honoré de prendre les commandes du Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et je remercie le lieutenant-général Wynnyk d’avoir fait croître ce commandement et d’avoir moussé sa réputation exceptionnelle en tant qu’institution de renseignement militaire au cours des deux dernières années. Je suis certain que cette réputation est aussi le fruit du professionnalisme et de l’expertise des hommes et femmes du COMRENSFC, que j’ai hâte de diriger en cette époque très exigeante dans le domaine du renseignement militaire.», a quant à lui déclaré le contre-amiral Scott Bishop, commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes

Faits saillants

Le contre-amiral Bishop mettra à profit plus de 33 ans d’expérience militaire exemplaire dans le cadre de ses nouvelles fonctions. Officier des opérations maritimes de surface de formation, le contre-amiral Bishop a exercé une variété de fonctions de commandement et d’état-major au cours de sa carrière, notamment celles de directeur général de la Politique de sécurité internationale tout récemment.

Lors de la même cérémonie, on a aussi procédé à la passation des fonctions d’adjudant-chef du COMRENSFC. Ainsi, l’adjudant-chef du Commandement Don MacIsaac a cédé sa place à l’adjudant-chef du Commandement Robert Viel.

Le COMRENSFC a pour mandat de fournir aux Forces armées canadiennes (FAC), au ministère de la Défense nationale (MDN), au gouvernement du Canada et aux alliés des capacités, des produits et des services de renseignement de défense crédibles, opportuns et intégrés, à l’appui des objectifs du Canada en matière de sécurité nationale.

Le COMRENSFC est le principal organisme du gouvernement du Canada en matière de renseignement géospatial et il est unique au sein du milieu canadien du renseignement parce qu’il est le seul organisme à exécuter la gamme complète des opérations de renseignement, de la collecte à l’analyse de renseignements issus de sources multiples.

Le commandant du COMRENSFC est aussi le chef du renseignement de la Défense. Par conséquent il est le principal conseiller en matière de renseignement auprès de la haute direction du MDN et des FAC et il exerce une autorité fonctionnelle sur les autres organismes du MDN et des FAC pour veiller à ce que toutes les opérations de renseignement soient bien coordonnées et conformes aux lois et politiques en vigueur.

Après près de deux ans aux commandes du COMRENSF, le lieutenant-général Wynnyk prendra le commandement de l’Armée canadienne le 14 juillet 2016.

Les commentaires sont fermés.