Une division de BlackBerry signe un important contrat avec la Pentagon Force Protection Agency

0
Pentagon Force Protection Agency. (PFPA)
Pentagon Force Protection Agency. (PFPA)

La société canadienne BlackBerry a annoncé fièrement mardi avoir signé un accord d’un an avec l’agence civile américaine qui assure les services de sécurité au Pentagone.

AtHoc, une division de BlackBerry Limited qui se spécialise dans les réseaux de communication de crise, a renouvelé une entente avec la « Pentagon Force Protection Agency » (PFPA) en vertu de laquelle le fabricant canadien de téléphones intelligents continuera de fournir un service d’alertes internes et externes, ainsi que des services de messagerie et d’avis d’urgence pour le Pentagone et d’autres édifices du département américain de la Défense dans la région de Washington.

La « Pentagon Force Protection Agency » (PFPA) est une agence civile du ministère américain de la Défense chargée de la protection du personnel, des visiteurs, et de l’infrastructure du bâtiment du Pentagone et de soixante-neuf autres installations de la Défense dans la région de la capitale américaine.

Cette mission de protection est accomplie les agents de la United States Pentagon Police, des agents de lutte contre le terrorisme et des agents des services de protection, ainsi que des agents de gestion des menaces, y compris les menaces chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires. sans oublier, bien sûr, les spécialistes en explosifs.

«Nous sommes honorés par la confiance continue du Pentagone en AtHoc pour la protection de son personnel», a déclaré Guy Miasnik, président de la division AtHoc de BlackBerry.

ATHOC, dit le communiqué de l’entreprise annonçant ce contrat, a permis à la PFPA d’établir un système d’alerte sécuritaire et de communication de crise interne et externe qui n’existait pas auparavant, permettant pour la première fois à l,agence de communiquer directement avec les multiples organisations externes en temps de crise.

Le contrat d’un an renouvelé entre AtHoc de BlackBerry et de l’Agence civile de protection de la Force du Pentagone comprend également des options pluriannuelles s’étendant jusqu’en 2020. L’accord touche 37.000 utilisateurs au ministère américain de la Défense, défense, y compris le bureau du Secrétaire à la Défense, celui du chefs d’état-major interarmées, les services de sécurité de la Défense, et le quartier général de la Défense à Washington.

La valeur de l’entente n’a toutefois pas été dévoilée par BlackBerry.

L’entreprise, pionnière en son domaine, mais qui a connu des difficultés depuis plusieurs années sur le marché commercial des téléphones intelligents où elle a été dépassée par plusieurs concurrents, dont Apple, se targue toutefois d’être encore un partenaire de confiance pour les clients les plus exigeants du monde. La division ATHOC de Blackberry est dans son domaine le principal fournisseur de la Défense américaine et du ministère de la Sécurité intérieure (Homeland Security), et de nombreux autres organismes gouvernementaux et grandes entreprises commerciales.

La division AtHoc de Blackberry a son siège social dans la Silicon Valley et opère dans le monde entier.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.