Après Québec, inauguration de la nouvelle École navale Pacifique de la Marine Royale canadienne

0
Le 6 juillet 2016, les marins des Forces maritimes Pacifique FMAR(P) étaient à la parade pour souligner la réorganisation du système de formation de la ‪Marine royale canadienne. (FMAR(P)
Le 6 juillet 2016, les marins des Forces maritimes Pacifique FMAR(P) étaient à la parade pour souligner la réorganisation du système de formation de la ‪Marine royale canadienne. (FMAR(P)

La Marine royale canadienne (MRC), qui procède actuellement à la modernisation et à la mise à niveau de ses systèmes d’instruction, a tenu une cérémonie aujourd’hui à Esquimalt pour marquer officiellement la création du nouveau Centre de développement de l’instruction navale (Pacifique) et de la nouvelle École navale (Pacifique), annonce-t-elle dans un communiqué.

Ces établissements seront entièrement reconfigurés dans le cadre de l’initiative du futur système d’instruction navale (FSIN), précise le communiqué de la Marine.

Dans le cadre de la mise sur pied du Campus Pacifique (Esquimalt), on a reconfiguré l’École de la Flotte des Forces canadiennes à Esquimalt et le centre d’instruction des officiers de marine Venture, qui sont devenus respectivement l’École navale (Pacifique) et le Centre de développement de l’instruction navale (Pacifique), explique la Marine royale.

L’École navale (Pacifique) offrira des cours individuels et de perfectionnement professionnel, tandis que le Centre d’instruction des officiers de marine (Pacifique) sera le centre d’excellence de la MRC pour le génie naval, la lutte contre les avaries, le commandement et le leadership, de même que pour les programmes de perfectionnement professionnel et l’élaboration de didacticiels.

Le FSIN contribuera à former les marins de la MRC, leur permettant ainsi d’exploiter les navires de guerre actuels et futurs du Canada. Au cours des trois dernières années, tous les éléments d’instruction navals ont été rassemblés afin de fournir à la MRC des moyens cohérents, durables et bien appuyés de générer des forces navales dans les décennies à venir. La nouvelle stratégie d’instruction reposant sur la technologie accroîtra l’efficacité et la flexibilité du système d’instruction navale, tout en réduisant la nécessité d’utiliser des infrastructures.

Québec et Halifax

Une cérémonie similaire a eu lieu le 29 juin 2016, à l’École navale de Québec, et une autre se tiendra le 15 juillet 2016 sur le nouveau campus Atlantique à Halifax.

L’École navale (Québec), anciennement connue sous le nom d’École navale des Forces canadiennes (Québec), continuera d’assumer son rôle de site de formation offrant une variété de cours destinés à la Réserve navale.

Sur le Campus Atlantique (Halifax), on procédera à la reconfiguration de l’École des opérations navales des Forces canadiennes et de l’École du génie naval des Forces canadiennes, qui deviendront respectivement l’École navale (Atlantique) et le Centre de développement de l’instruction navale (Atlantique).

L’École navale (Atlantique) offrira de l’instruction individuelle, en plus de la formation sous-marine, tandis que le Centre de développement de l’instruction navale (Atlantique) concentrera ses activités sur la formation relative au combat et aux opérations, de même que sur les programmes de formation en matelotage et l’élaboration de didacticiels.

Le FSIN

«Nous avons conçu ce système d’instruction en sachant que les futures opérations seront complexes et évolutives. En utilisant des technologies de pointe, nous préparons nos marins à exploiter avec efficacité nos nouveaux navires de guerre et à faire preuve d’excellence en mer. Le nouveau système d’instruction est plus rentable et pertinent, et il est en mesure de satisfaire aux exigences propres au XXIe siècle.», a déclaré à ce propos le capitaine de vaisseau Mike Knippel, commandant du Groupe d’instruction du personnel naval

La stratégie d’instruction reposant sur la technologie s’appuie sur quatre principes de conception: technologie de téléapprentissage échelonné, dispositifs d’instruction multifonctionnels reconfigurables, accès permanent aux dispositifs d’apprentissage et d’instruction, et instruction en réseau. Cette approche permet l’utilisation des modèles universels d’enseignement en classe et de campus électronique, entraînant ainsi une réduction de la demande pour des installations d’instruction destinées à ce seul usage.

Les commentaires sont fermés.