Attentat au camion piégé d’un hôtel pourtant hautement sécurisé de Kaboul

0
Ironie du sort, la sécurité de l'Hôtel Northgate répond aux normes militaires et est assurée par une entreprise de sécurité privée gérés par une force occidentale hautement qualifiée et expérimentée, écrit l'hôtel sur son site. "Nos installations vous protègent des dangers au-delà des portes [...] pour vous garder en sécurité alors que vous travaillez et vivez en Afghanistan". (Northgate Hotel)
La sécurité de l’Hôtel Northgate répond aux normes militaires et est assurée par une entreprise de sécurité privée gérés par une force occidentale hautement qualifiée et expérimentée, écrivait pourtant l’hôtel sur son site. « Nos installations vous protègent des dangers au-delà des portes […] pour vous garder en sécurité alors que vous travaillez et vivez en Afghanistan ». (Northgate Hotel)
Un attentat de très forte puissance au camion piégé a visé dans la nuit de dimanche à lundi un hôtel sécurisé pour étrangers dans les faubourgs de Kaboul, sans faire état de victimes dans l’immédiat.

Les talibans ont revendiqué l’opération, précisant «avoir fait sauter un camion chargé d’explosifs à l’entrée de l’hôtel Northgate», situé sur la nouvelle route conduisant à la base militaire américaine de Bagram, au nord de Kaboul.[5,Industrial Park, New Bagram Road, Kaboul].

L’explosion de très forte puissance a retenti dans la capitale afghane autour de 1h30 locales, précédée d’une coupure de courant de plusieurs minutes.

Les insurgés islamistes ont ajouté sur Twitter que cette explosion «a ouvert la voie à (leurs) combattants munis d’armes légères et de RPG (lance-roquettes, ndlr) à l’intérieur» de l’établissement.

Leur porte-parole Zabihullah Mujahid a fait état «d’une centaine d’envahisseurs américains tués» dans cette opération complexe, assertion impossible à vérifier et non confirmée de sources indépendantes.

L’établissement était injoignable et toutes ses lignes téléphoniques hors service.

L’hôtel Northgate qui accueille des hôtes étrangers apparaît protégé par de hauts murs et affirme sur son site internet appliquer les règles les plus strictes en matière de sécurité, avec tours de guet et gardes privés ayant suivi un entraînement militaire.

Il s’agit du premier attentat visant Kaboul depuis la double attaque suicide contre la minorité hazara chiite le 23 juillet, qui a fait au moins 80 morts et plus de 230 blessés.

L’ONU a comptabilisé un « nombre record » de morts et blessés en Afghanistan au premier semestre 2016, témoignant de cette dégradation de la sécurité dans le pays, avec 1.601 morts et 3.565 blessés en six mois dont un tiers d’enfants.

Les commentaires sont fermés.