Fortissimo, rappelle aussi qu’ailleurs dans le monde, il y encore des soldats en danger (PHOTOS/VIDÉO)

0

Fortissimo, qui présente à Ottawa un concert militaire et une cérémonie du crépuscule sur la colline du Parlement, s’inscrit dans notre histoire nationale et notre histoire militaire et doit aussi nous rappeler qu’au même moment, « ailleurs dans le monde, il y a des soldats en danger », a souligné le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance rencontré sur place après l’événement.

« Il est intéressant de voir ce spectacle en se rappelant qu’il y a des soldats qui travaillent pour le Canada ailleurs dans le monde, aussi », a noté le chef d’état=major.

« Pour moi, c’est toujours émouvant de voir un spectacle comme ça. De beaux souvenirs de nos troupes et de nos soldats canadiens. De notre histoire canadienne où on peut voir, avant nous l’histoire compète des Forces armées canadiennes. Les anciens gardes, la drill, les cérémonies qui viennent de notre histoire. », a déclaré le général.

« Mais, ce soir, je me souviens que, ailleurs dans le monde, il y a des troupes en danger. C’est un rappel pour nous tous, pour tous les Canadiens », a souligné Jonathan Vance.

« Nous sommes fiers, professionnels », a conclu en parlant des troupes canadiennes a finalement conclu le général pour qui ce spectacle en est une autre preuve.

Ce spectacle annuel réunit d’ailleurs des militaires des Forces armées canadiennes provenant de plus de 81 régiments de l’Armée canadienne, de quatre navires de la Marine royale canadienne, et d’un escadron de l’Aviation royale canadienne.

Tous les soldats de la Garde de cérémonie sont des militaires des Forces armées canadiennes pleinement qualifiés et bon nombre d’entre eux ont déjà été déployés à l’étranger dans le cadre d’opérations internationales.

Le spectacle, toujours présenté dans la capitale nationale, attire des milliers de spectateurs depuis ses débuts en 1997.

Fortissimo, présenté les 21, 22 et 23 juillet sur les étendues gazonnées de la colline du Parlement, a mis en vedette cette année des musiques militaires, des corps de cornemuses et de tambours, des artistes invités et des soldats de la Garde de cérémonie.

L’édition 2016 de Fortissimo a donné lieu à des prestations des Skyhawks, du carillonneur du Dominion, de la Musique des The Royal Winnipeg Rifles, The Lorne Scots, The 48th Highlanders of Canada, The Black Watch (Royal Highland Regiment) of Canada, The Royal Highland Fusiliers of Canada, The Calgary Highlanders, et de La Musique centrale des Forces armées canadiennes. Seront aussi de la fête la troupe de reconstitution historique du The Royal Hamilton Light Infantry, le 30e Régiment d’artillerie de campagne, Artillerie royale canadienne, et des équipes de drill de précision du Wachbataillon, originaire d’Allemagne.

L’officier-réviseur étaient, le 21 juillet, le général Vance, le 22 juillet, le nouveau commandant de l’Armée canadienne, le lieutenant-général Wynnyk, et, le dernier soir, le 23 juillet, la brigadier-général Jennie Carignan, la première femme issue des métiers de combat à atteindre le rang de brigadier-général.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.