Justin Trudeau et Kent Hehr soulignent la Journée des vétérans de la Guerre de Corée

0
Pièces d'artillerie du 2e RCHA à l'appui du 2e Bataillon du RCR, juin 1951. Photo : Bibliothèque et Archives Canada PA-128820
Pièces d’artillerie du 2e RCHA à l’appui du 2e Bataillon du RCR, juin 1951.
Photo : Bibliothèque et Archives Canada PA-128820

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée des anciens combattants de la guerre de Corée:

«Le 25 juin 1950, les armées communistes du Nord ont traversé le 38e parallèle et envahi la Corée du Sud. Au cours des années qui ont suivi, plus de 26 000 Canadiens – dont plusieurs anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale, et d’autres qui n’étaient encore que des adolescents – ont quitté leurs proches pour aller défendre un pays à l’autre bout du monde.

«La guerre de Corée allait devenir l’un des conflits les plus sombres, sanglants et mortels de l’histoire canadienne. La brutalité des combats rappelait la Première Guerre mondiale : les soldats creusaient des tranchées à la main et vivaient entre quatre murs de terre pendant des semaines, et parfois des mois, à la fois. Souvent, le climat était plus éprouvant encore que les forces ennemies : un vent glacial et un froid mordant transformaient la nourriture en glace, et des pluies incessantes détrempaient le sol.

«Il y a soixante-trois ans aujourd’hui, la phase de combat de la guerre de Corée se terminait par l’armistice. Le prix de la guerre avait été lourd: deux millions et demi de victimes. 516 Canadiens y avaient fait le sacrifice ultime de leur vie. Beaucoup d’autres portaient les cicatrices de la guerre à leur retour. Environ 7 000 Canadiens ont continué à servir sur le théâtre des opérations, dans une atmosphère tendue, entre le moment de la signature de l’armistice et la fin de 1955.

«Nous sommes fiers du rôle qu’a joué le Canada, aux côtés de ses alliés des Nations Unies, pour défendre la souveraineté de la Corée du Sud. Grâce à nos anciens combattants de la guerre de Corée, cinquante millions de Sud-Coréens vivent maintenant dans un pays prospère et en paix. Par leur courage et leurs sacrifices, ces anciens combattants ont contribué à changer le cours de l’histoire.

«Aujourd’hui, j’invite tous les Canadiens à en apprendre davantage au sujet du rôle qu’a joué le Canada dans la résolution de la phase de combat de la guerre de Corée. J’invite aussi tous les citoyens à se joindre à moi pour exprimer notre sincère reconnaissance à tous nos militaires, ainsi qu’à leurs familles, qui se sont battus et qui continuent à se battre avec courage pour défendre les principes de paix, de liberté et de démocratie à travers le monde.»

Le ministre Hehr souligne à son tour la Journée des vétérans de la guerre de Corée

Le ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Kent Hehr, a fait aujourd’hui la déclaration suivante sur la Journée des vétérans de la guerre de Corée :

«En cette Journée des vétérans de la guerre de Corée, nous nous souvenons des nombreux Canadiens qui ont combattu pendant la guerre de Corée pour défendre la liberté et de ceux qui sont restés au cours des années qui ont suivi pour préserver la paix. »

La guerre de Corée fut l’un des plus importants engagements militaires du Canada au XXe siècle. Plus de 26 000 jeunes Canadiens quittèrent la maison pour servir le pays. Ils combattirent, au péril de leur vie, pour défendre les idéaux d’égalité, de liberté et de paix du Canada, et 516 Canadiens payèrent de leur vie. La guerre de Corée se termina avec la signature d’une convention d’armistice le 27 juillet 1953. Ce fut un cessez-le-feu fragile, et 7 000 Canadiens servirent comme gardiens de maintien de la paix dans les années qui suivirent.

Nous remercions tous les vétérans de la guerre de Corée pour leur contribution et leurs sacrifices, de même que les hommes et les femmes qui continuent de servir au sein des Forces armées canadiennes.»

Les commentaires sont fermés.