L’opération NUNAKPUT 2016 a pris fin à Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest

0
L'opération NUNAKPUT, une opération de souveraineté annuelle, s’amorce le 5 juillet à Yellowknife.(compte Twitter/‏@ForcesCanada)
L’opération NUNAKPUT, une opération de souveraineté annuelle, s’amorce le 5 juillet à Yellowknife.(compte Twitter/‏@ForcesCanada)

L’édition 2016 de l’opération NUNAKPUT prend fin aujourd’hui à Fort Simpson (Territoires du Nord-Ouest) après deux semaines de patrouilles maritimes et d’entraînements qui ont débuté le 5 juillet.

Les patrouilles et les entraînements étaient axés sur les membres du 1er Groupe de patrouilles des Rangers canadiens, ainsi que sur des exercices de recherche et de sauvetage (SAR) auxquels ont participé des militaires des Forces armées canadiennes, des employés de divers ministères fédéraux et d’un organisme civil de recherche et de sauvetage.

L’importance de cet entraînement a été confirmée durant l’édition 2016 de l’opération NUNAKPUT, alors que deux incidents réels ayant donné lieu à deux opérations de recherche distinctes pour retrouver des plaisanciers perdus sont survenus près de Lutselk’e, à environ 200 kilomètres à l’est de Yellowknife. Les efforts combinés de la GRC et des équipages et appareils de l’ARC, notamment un CC-130 Hercules basé à Winnipeg et un CC-138 Twin Otter basé à Yellowknife, ont permis de localiser et de secourir les plaisanciers. L’entraînement de SAR mené cette année dans le cadre de l’Op NUNAKPUT permet de s’assurer que les FAC et leurs partenaires maintiennent leur capacité d’intervenir lors d’incidents comme ceux-ci, accroissant ainsi la sécurité et la protection des Canadiens occupant le nord du territoire.

«Je suis extrêmement impressionné de constater à quel point nos soldats, marins et aviateurs, hommes et femmes, sont capables de mener efficacement des opérations de concert avec d’autres ministères dans le cadre de scénarios comme celui mis en place dans le cadre de l’édition 2016 de l’opération NUNAKPUT. Les réelles activités de recherche et de sauvetage qui se sont bien terminées sur le Grand lac des Esclaves durant l’opération de cette année mettent en lumière l’utilité de s’exercer à utiliser ces compétences et de partager les connaissances entre organismes, pour accroître la sécurité et la protection des gens qui vivent dans le Nord.», a déclaré le brigadier-général Mike Nixon, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Nord)

Les organismes ayant participé à l’opération de cette année sont: les Rangers canadiens, l’Armée canadienne, la Marine royale canadienne, l’Aviation royale canadienne, notamment le 440e Escadron de transport basé à Yellowknife, de même que la Gendarmerie royale canadienne, le ministère des Pêches et Océans, la Garde côtière auxiliaire canadienne (unité de Yellowknife), Parcs Canada, le ministère de l’Environnement et du Changement climatique, et l’Association civile de recherche et de sauvetage aériens.

NUNAKPUT est une opération annuelle de souveraineté axée sur la dimension navale, généralement menée le long du fleuve Mackenzie de concert avec plusieurs ministères fédéraux et d’autres organismes de soutien. Cette année, l’opération NUNAKPUT était concentrée dans les régions du sud du fleuve Mackenzie et du Grand lac des Esclaves.

Les commentaires sont fermés.