Marche de Nimègue 2016: Jour 1, chaleur et joie (PHOTOS)

0

C’est un rendez-vous incontournable pour les Forces armées canadiennes depuis plusieurs décennies, et pour la 100e Marche, des dizaines de milliers de marcheurs du monde entier se sont retrouvés à Nimègue, aux Pays-Bas. Parmi eux, 200 militaires canadiens.

Des contingents militaires canadiens participent à cette prestigieuse marche depuis 1952.

En cette première journée de la 100e Marche de Nimègue, ce ne sont pas moins de 47.166 participants qui se sont présentés au départ. La chaleur accablante sur les routes aura cependant eu raison de 1.206 d’entre eux! Parmi les participants, quelques 200 Canadiens, dont exactement 11 de l’équipe des unités de la Réserve de Sherbrooke, composée des membres des Fusiliers de Sherbrooke et de la 52e Ambulance de campagne.

Pour le capitaine Charles Corriveau, chef de cette équipe, c’est bien évidemment «un grand honneur de participer à cet évènement d’envergure», surtout au vu des liens qui unissent les Pays-Bas à l’unité.

dossier_nimegue

Pour ce premier jour, c’est à 2h30 du matin que la trompette a résonné pour réveiller les militaires. Après un rassemblement vers 4h30 pour, notamment, un moment de «réflexion» avec l’aumônier, les 200 militaires de la force opérationnelle – Nimègue ont quitté le camp à 5h pour une marche de plus de 10 heures, soit 43,4 kilomètres autour de Nimègue.

«Malgré que l’on nous avait averti, j’ai été vraiment surpris de la présence massive des citoyens de la région et même de partout en Europe qui sont venus assister à cet évènement», explique le capitaine Corriveau qui dit également avoir été marqué par le fait que beaucoup de familles entières, voyant la feuille d’érable sur les uniformes ou sur les drapeaux venaient les voir au milieu de tous les autres militaires des autres nations pour dire «Merci! Merci Canada!».

«Ils nous tendaient la main, nous donnaient de l’eau, des tomates et des concombres pour nous hydrater et voir ce sourire, ce regard sur leurs visages… c’est ce qui m’a le plus marqué. Ça était une première journée grandiose», de dire non sans une certaine fierté le capitaine.

Demain, mercredi 20 juillet, c’est à 4h du matin que les troupes vont quitter le camp Heumensoord pour un tour de 37,2 kilomètres qui emmènera les militaires canadiens plus à l’ouest et dans la ville de Nimègue.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.