Paul Wynnyk à la tête de l’Armée canadienne

0
Le lieutenant-général Marquis Hainse officialise la passation du commandement de l’Armée canadienne au lieutenant-général Paul Wynnyk dans le cadre d’une cérémonie officielle tenue sur la colline du Parlement le 14 juillet 2016. Le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense, présidait la cérémonie. (Cpl Andrew Wesley/Direction des Affaires publiques de l’Armée)
Le lieutenant-général Marquis Hainse officialise la passation du commandement de l’Armée canadienne au lieutenant-général Paul Wynnyk dans le cadre d’une cérémonie officielle tenue sur la colline du Parlement le 14 juillet 2016. Le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense, présidait la cérémonie. (Cpl Andrew Wesley/Direction des Affaires publiques de l’Armée)

Le lieutenant-général Paul Wynnyk a ce 14 juillet pris le commandement de l’Armée canadienne, succédant ainsi au lieutenant-général Marquis Hainse.

Le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense, présidait la cérémonie, qui a eu lieu sur la Colline du Parlement.

Le lieutenant-général Wynnyk occupait jusqu’alors le poste de commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes, dont il a récemment cédé son poste. Quant au lieutenant-général Hainse, il deviendra le principal représentant militaire du Canada au sein de l’OTAN, à Bruxelles (Belgique).

La cérémonie de passation de commandement s’est déroulée sur la colline du Parlement, et malgré la pluie, a donné lieu à un défilé exécuté par un contingent de 100 soldats et d’une musique formé de militaires de la Garde de cérémonie. On a également présenté des expositions d’équipements militaires dans le cadre de la cérémonie.

L’Armée canadienne maintient un niveau de préparation et de formation optimal afin de fournir une surveillance terrestre et des forces aptes au combat pour être en mesure de protéger les Canadiens et les intérêts du Canada au pays et à l’étranger.

Le général Vance a tenu à «remercier le lieutenant-général Hainse pour son indéfectible leadership […] Au moment où nous accroissons notre présence dans le cadre des opérations de l’OTAN, il est le candidat idéal pour devenir le représentant des Forces armées canadiennes au sein de l’Organisation. Je félicite par ailleurs le lieutenant-général Wynnyk, qui prend le commandement de l’Armée canadienne. Je suis convaincu qu’il dirigera avec brio l’Armée dans l’exercice de son rôle premier, soit la défense du Canada, au pays et à l’étranger.»

Pour sa part, le commandant sortant se dit très fier de ses soldats. «Ce fut un immense privilège de servir à leurs côtés et je remercie chacun d’entre eux pour leur dévouement, leur altruisme et leur engagement envers le Canada.»

VOYEZ OU REVOYEZ NOTRE INTERVIEW BILAN AVEC LE LGEN HAINSE >>

«Je tiens à exprimer ma profonde gratitude au lieutenant-général Hainse pour son travail remarquable. Nos soldats canadiens exceptionnels étaient entre très bonnes mains sous son commandement. J’ai l’intention de continuer à fixer la barre très haut», a affirmé le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant entrant de l’Armée canadienne.

Le lieutenant-général Wynnyk a exercé plusieurs fonctions opérationnelles et d’état-major au pays et à l’international. Il a notamment été affecté en Europe, en Afrique et en Asie du Sud-Ouest. Il a exercé la fonction de commandant adjoint de l’Armée canadienne de 2012 à 2014 et, depuis juillet 2014, il était chef du renseignement de la Défense, à la tête du Commandement du renseignement des Forces canadiennes.

Le lieutenant-général Marquis Hainse a servi dans le cadre de plusieurs opérations nationales et internationales et a occupé des postes de direction en Europe, en Haïti et en Afghanistan. Il a également exercé plusieurs fonctions stratégiques au quartier général de la Défense nationale à Ottawa, notamment celles de chef d’état-major du Commandement Canada. Il a aussi été commandant adjoint du Commandement allié des Forces interarmées à Naples (Italie). Il a pris le commandement de l’Armée canadienne en 2013.

– 23.000 militaires servent à temps plein dans la Force régulière;

– 17.300 personnes sont des soldats volontaires à temps partiel servant dans la Réserve;

– y compris 5.000 Rangers canadiens servant dans les régions nordiques, côtières et isolées peu peuplées du Canada; et

– 4.100 employés civils soutiennent l’Armée.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.