Turquie: missions américaines contre l’EI suspendues pour cause d’espace aérien fermé

0
Un F-16 américain décollant de la base Incirlik, en Turquie, le 12 août dernier. Parmi les armes autonomes en développement par les Américains, «l'ailier loyal», un chasseur F-16 semi-autonome qui volerait sans pilote et accompagnerait dans ses missions le F-35, le chasseur furtif cinquième génération qui va devenir le pivot de l'aviation de combat américaine. (ARCHIVES/U.S. AIR FORCE)
Un F-16 américain décollant de la base Incirlik, en Turquie, le 12 août dernier. (Archives/ US Air Force)

Les missions aériennes américaines contre le groupe Etat islamique depuis la base aérienne turque d’Incirlik ont été suspendues du fait d’une fermeture de l’espace aérien, a indiqué samedi un responsable américain.
—-
Mise à jour au 17/07/2016 à 14h17

Les opérations anti-Ei à partir de la base d’Incirlik, qui avaient été suspendues, ont repris après Ankara a rouvert son espace aérien aux avions militaires, a confirmé le Pentagone dimanche.

Les opérations aériennes de la coalition à tous les bases aériennes en Turquie ont repris », a déclaré le porte-parole de Peter Cook dans un communiqué.

Les installations américaines à la base aérienne d’Incirlik à Adana, dans le sud de la Turquie, fonctionnent toujours toutefois grâce à des générateurs. C’est à Incirlik que sont basés en Turquie les forces de la U.S. 39th Air Base Wing, un élément clé de la campagne anti-Daech.

En plus d’Incirlik, la base aérienne de Diyarbakir, dans le sud-est du pays, est également utilisé pour mener à bien la mission contre Daech.
—-

Les opérations ont été suspendues « à cause de la fermeture de l’espace aérien » utilisé par ces missions, après la tentative de putsch militaire dans le pays, a indiqué ce responsable à l’AFP sous couvert de l’anonymat.

Les Etats-Unis utilisent la base aérienne turque d’Incirlik, dans le sud du pays, pour mener des missions aériennes contre le groupe Etat islamique.

Ils y ont déployé notamment des drones, des avions de guerre électronique Prowler, et des avions d’attaque au sol A-10.

Vendredi soir, alors que la tentative de putsch était en cours, un responsable américain avait affirmé que les opérations contre l’EI depuis Incirlik n’étaient pas affectées.

Mais une fermeture d’espace aérien décidée par les autorités turques a entretemps changé la donne, a expliqué samedi matin un autre responsable américain.

« La situation a changé à cause d’une fermeture de l’espace aérien », a-t-il dit.

Le responsable a précisé qu’il n’y avait plus de distribution d’électricité dans la région de la base, mais que des générateurs de secours sur la base avaient pu prendre le relais pour soutenir les opérations.

« Nous avons la capacité » de mener les opérations, « mais nous avons besoin de l’espace aérien », a-t-il dit

Les autorités « travaillent à restaurer l’électricité » dans la région, a-t-il dit.

Les Etats-Unis comptent 2.200 militaires et personnels civils de la Défense en Turquie, pays membre de l’Otan et partenaire crucial pour Washington dans la région.

Environ 1.500 d’entre eux sont stationnés à Incirlik.

Les militaires américains en Turquie ont reçu l’ordre de prendre les mesures de protection maximum, suspendant toutes les activités non essentielles.

Les commentaires sont fermés.