Accusations d’agression sexuelle portées contre un militaire de Petawawa

0

150616-justice

Le 15 août 2016, le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) a porté des accusations en vertu de la Loi sur la défense nationale contre le caporal Simon Cadieux, membre de l’Unité interarmées de soutien du personnel à Petawawa.

Les accusations concernent une agression sexuelle présumée qui aurait eu lieu alors que l’accusé était en déploiement à titre de membre du Régiment des opérations spéciales du Canada (ROSC) dans le cadre d’un exercice en Jamaïque en novembre 2015. La victime présumée est également membre des Forces armées canadiennes.

Le caporal Simon Cadieux doit répondre aux accusations suivantes :

un chef d’accusation d’agression sexuelle en vertu de l’article 130 de la Loi sur la défense nationale et de l’article 271 du Code criminel du Canada;

un chef d’accusation de comportement déshonorant en vertu de l’article 93 de la Loi sur la défense nationale;

un chef d’accusation d’ivresse en vertu de l’article 97 de la Loi sur la défense nationale.

« Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes joue un rôle essentiel pour contrer l’inconduite sexuelle au sein des Forces armées canadiennes. Ces accusations reflètent notre engagement continu à l’appui des efforts dans l’ensemble de l’organisation en vue d’assurer un milieu de travail respectueux, sain et professionnel pour tous les membres. », a déclaré le Lieutenant-colonel Francis Bolduc, commandant du Service national des enquêtes des Forces canadiennes

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes est une unité du Groupe de la Police militaire des Forces canadiennes indépendant. Son mandat consiste à mener des enquêtes sur les dossiers de nature grave et délicate touchant les biens et le personnel du ministère de la Défense nationale, ainsi que les membres des Forces armées canadiennes en service au Canada et dans le monde.

Les Forces armées canadiennes prennent très au sérieux toutes les allégations d’inconduite sexuelle par leurs membres et, dans tous les cas, des mesures sont prises pour déterminer les faits, mener les enquêtes pertinentes, analyser les éléments de preuve disponibles et porter les accusations qui s’imposent, s’il y a lieu.

Les commentaires sont fermés.