Bilan de la «semaine de collecte de renseignements» en Afrique du ministre Sajjan

0
Au dernier jour de sa visite d'une semaine dans cinq pays d'Afrique, Le ministre canadien de la Défense Harjit Sajjan en visite à Goma, dans l'est de la RDC où il a pu observer l'appui du Canada aux enfants démobilisés et au CICR. (Compte Twitter/@SandraChoufani)
Au dernier jour de sa visite d’une semaine dans cinq pays d’Afrique, Le ministre canadien de la Défense Harjit Sajjan en visite à Goma, dans l’est de la RDC où il a pu observer l’appui du Canada aux enfants démobilisés et au CICR. (Compte Twitter/@SandraChoufani)

Le ministre de la Défense Harjit S. Sajjan a conclu aujourd’hui son séjour en République démocratique du Congo, qui marque la fin d’une visite de cinq pays en une semaine au cours de laquelle il a rencontré des partenaires africains dans le but de recueillir des renseignements qui orienteront la participation continue du Canada aux opérations de paix.

Durant son séjour en Afrique, le ministre Sajjan a rencontré des représentants des Nations Unies, de l’Union africaine et d’ONG afin de mieux comprendre la nature des conflits sur le terrain et les efforts déployés à l’heure actuelle par les partenaires africains et les ONG. Le lieutenant-général (à la retraite) Roméo Dallaire, la juge Louise Arbour et l’ambassadeur du Canada aux Nations Unies Marc-André Blanchard accompagnaient le ministre Sajjan dans le cadre de cette visite.

Le Canada reconnaît l’importance d’une voix africaine forte pour traiter les enjeux liés à la paix et à la sécurité mondiales et accorde beaucoup d’importance à la relation riche et étroite qu’il entretient avec ses partenaires africains. La visite du ministre Sajjan en Éthiopie, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie et en RDC était l’occasion idéale de consolider les relations avec les partenaires africains, de se renseigner sur le terrain au sujet des enjeux de sécurité qui touchent le continent et d’entendre les recommandations des gens sur place quant à la contribution concrète que peut apporter le Canada aux futures opérations de soutien de la paix des Nations Unies.

« Mes rencontres avec les partenaires africains représentaient une formidable occasion de découvrir sur le terrain les enjeux de sécurité qui touchent ce continent. L’information recueillie lors de ces réunions nous a aidés à mieux comprendre la situation sur le terrain et éclairera les futurs partenariats, alors que le Canada cherche à renouveler sa participation à un large éventail d’opérations de soutien de la paix multilatérales. », a déclaré le ministre.

En bref

Éthiopie

Le 10 août, le ministre Sajjan a visité le Centre international de formation au maintien de la paix de l’Éthiopie. Il a ensuite rencontré son homologue, Son Excellence Siraj Fegessa, ministre de la Défense nationale de l’Éthoipie, puis le premier ministre de l’Éthiopie, Son Excellence Hailemariam Desalegn. Le ministre a aussi participé à une série de tables rondes avec des ONG, des groupes de réflexion et des représentants des Nations Unies. La journée s’est terminée par une rencontre avec Haile Menkerios, chef du Bureau des Nations Unies auprès de l’Union africaine (BNUUA) et représentant spécial auprès de l’Union africaine, à titre de secrétaire général adjoint.

Le 11 août, le ministre Sajjan a rencontré Mahboub Maalim, secrétaire exécutif de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD). Il a aussi discuté avec des ambassadeurs de pays africains qui hébergent ou fournissent actuellement des militaires à l’appui des opérations de soutien de la paix, ainsi qu’avec des ambassadeurs de pays qui financent les opérations de soutien de la paix des Nations Unies et de l’UA. Il a conclu son séjour en Éthiopie en rencontrant des représentants du Département de la paix et de la sécurité de l’Union africaine, où il a assisté à un exposé complet des capacités et efforts actuels du Département.

Kenya

Le 12 août, le ministre Sajjan a tenu des réunions bilatérales avec Son Excellence Uhuru Kenyatta, président de la République du Kenya, l’ambassadrice Amina Mohamed, secrétaire du cabinet des Affaires étrangères et du Commerce international, l’ambassadrice Raychelle Omamo, secrétaire du cabinet de la Défense, et le général Samson Mwathethe, chef des forces armées.

Lors de son séjour à Nairobi, le ministre a visité le Centre international de formation au soutien de la paix et le Centre des maladies du cœur et du cancer de l’Hôpital universitaire Aga Khan, qui bénéficie de l’appui du Canada, en plus de rencontrer d’importants partenaires dans le domaine de l’aide humanitaire actifs au Kenya.

Ouganda

Le 13 août, le ministre Sajjan a rencontré Son Excellence Yoweri K. Museveni, président de la République l’Ouganda, M. Rwamirama Bright, secrétaire d’État chargé de la Défense et des Anciens Combattants, ainsi que le général Edward Katumba Wamala, chef des forces armées de l’Ouganda. Le ministre a aussi rencontré des représentants de l’UNICEF et du Programme alimentaire mondial afin de discuter de la protection des enfants vulnérables lors de conflits armés.

Tanzanie

Le 14 août, le ministre Sajjan a rencontré des représentants du Réseau Aga Khan de développement. Ensemble, ils ont discuté de la construction de l’Université Aga Khan et visité l’Hôpital Aga Khan. Depuis 2000, le Canada a versé plus de 320 millions de dollars à la Fondation Aga Khan Canada pour soutenir les activités d’aide humanitaire et de développement en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient.

Le 15 août, le ministre Sajjan a rencontré le général D.A. Mwamunyange, chef des forces armées, et l’honorable Hussein Ali Mwinyi, ministre de la Défense et du Service national.

République démocratique du Congo

Le 15 août, le ministre Sajjan a visité un hôpital dirigé par le Comité international de la Croix-Rouge et un refuge pour les enfants démobilisés appuyé par l’UNICEF et le Canada.

Le 16 août, le ministre Sajjan a rencontré David Gressly, représentant spécial adjoint du Secrétaire général dans le cadre de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), et le brigadier-général Rakib Ahmed, chef d’état-major de la Force de la MONUSCO. Il a aussi rencontré des membres de l’Escadron de la police spéciale pour la protection des femmes et des enfants, qui protège les femmes et les enfants de la violence et des mauvais traitements.

Les commentaires sont fermés.