Contrat de 8,7 millions $ à Verreault Navigation pour des travaux sur le NGCC Pierre Radisson

0

Judy M. Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, et Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, ont annoncé aujourd’hui l’attribution d’un contrat de 8,7 millions de dollars à Verreault Navigation Inc. pour d’importants travaux de radoub et d’entretien du navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Pierre Radisson.

Les travaux auront lieux à Les Méchins, Québec.

« Le Canada est déterminé à faire profiter le secteur maritime canadien et les industries connexes d’importantes possibilités économiques dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, un engagement à long terme envers la construction navale qui permettra de revitaliser notre industrie maritime, d’appuyer l’innovation technologique au Canada et de créer des emplois et de la prospérité dans de nombreuses collectivités de l’ensemble du pays ».

Le NGCC Pierre Radisson est un brise-glace moyen basé à Québec, au Québec, qui opère normalement dans le fleuve Saint-Laurent, le golfe du Saint-Laurent et l’Arctique canadien.

Les travaux commenceront au début du mois de septembre 2016 et devraient être terminés d’ici la fin janvier 2017. Les principaux travaux comprennent des travaux sur l’acier, l’entretien et la réparation de plusieurs réservoirs, le revêtement de la coque, la remise en état de la plate-forme et du hangar d’hélicoptère, le remplacement de fenêtres et de hublots, l’entretien des composantes de propulsion et de guidage ainsi que des réparations intérieures.

« Le gouvernement du Canada est résolu à fournir aux hommes et aux femmes de la Garde côtière canadienne l’équipement dont ils ont besoin pour mener à bien leur travail de manière efficace et en temps opportun, et ce, au meilleur coût pour les contribuables canadiens, tout en assurant le maintien d’emplois pour la classe moyenne. », a déclaré Judy M. Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement.

« La réparation et la maintenance des navires tels que le Pierre Radisson s’avèrent essentielles afin que la Garde côtière puisse continuer d’assurer la circulation en toute sécurité des personnes et des biens sur nos eaux dans l’immédiat et à l’avenir, », a déclaré pour sa part le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Les faits en bref

Les travaux visant le NGCC Pierre Radisson, prévus dans le cadre des projets d’entretien, de radoub et de réparation de navires de la Stratégie nationale de construction navale, ont été soumis à concurrence de tous les chantiers navals canadiens de la côte Est, puisque c’est dans cette région que le navire est basé.

En hiver, le Pierre Radisson brise de la glace et escorte des navires dans le golfe du Saint-Laurent, le fleuve Saint-Laurent et la rivière Saguenay. Durant l’été, le navire sillonne les eaux de l’Arctique canadien pour escorter des navires commerciaux, est utilisé comme principal navire de recherche et de sauvetage et offre un soutien aux missions scientifiques, dans la mesure du possible.
On estime que ce contrat permettra le maintien en poste d’environ 100 employés.

Les commentaires sont fermés.