Début de l’instruction sur le nouveau véhicule de patrouille blindé tactique de l’Armée canadienne

0
Le véhicule blindé tactique de patrouille (VBPT) de Textron lors des essais sont à Valcartier en 2013 (MDN)
Le véhicule blindé tactique de patrouille (VBPT) de Textron lors des essais sont à Valcartier en 2013 (MDN)

À compter de la semaine prochaine, la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown entreprendra la première itération de l’instruction sur le nouveau véhiculede patrouille blindés tactiques (VPBT).

En accord avec l’engagement du gouvernement du Canada à fournir aux effectifs des Forces armées canadiennes l’équipement et l’instruction dont elles ont besoin pour mener à bien des missions importantes au Canada et à l’étranger, les six premiers véhicules de patrouille blindés tactiques (VPBT) sont arrivés à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown le vendredi 12 août.

Le cadre initial d’instruction pour les opérateurs et les spécialistes de la maintenance sera assuré par des représentants détachés de Textron Systems Canada Inc., sous la surveillance de la Direction des besoins en ressources terrestres de l’Armée canadienne et du Centre d’instruction au combat.

Après avoir inspecté et accepté les véhicules, l’Armée canadienne se prépare maintenant à utiliser le VPBT. La formation des membres du cadre initial des instructeurs est une autre étape de la livraison et de la mise en service de cet important véhicule. Le VPBT fait partie d’un parc de véhicules polyvalents qui seront utilisés tant pour des opérations nationales que pour des opérations expéditionnaires. Il s’agit d’un véhicule d’une grande mobilité qui offre un degré de protection élevé à son équipage.

« En tant qu’ancien membre de la réserve de l’Armée canadienne, je peux témoigner en toute connaissance de cause de l’importance d’atteindre ce point dans le projet VPBT. Grâce aux essais rigoureux effectués dans le cadre de la préparation en vue de la réception des véhicules, leur conception assurera que les Forces armées canadiennes sont bien équipées et bénéficient d’un soutien adéquat pour permettre le succès des opérations. », a déclaré le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

« La livraison des six premiers véhicules de patrouille blindés tactiques à l’Armée canadienne témoigne de l’engagement du gouvernement de fournir à nos hommes et femmes en uniforme le bon équipement pour faire leur travail tout en garantissant le meilleur rapport qualité-prix aux contribuables. », a déclaré pour sa part Judy M. Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement.

« La conception, les utilisations et les rôles divers que le VPBT a été conçu pour assumer ne feront qu’accroître la capacité de l’Armée canadienne et garantir que nos soldats ont l’équipement requis pour jouer leur rôle dans le soutien des opérations. », a déclaré quant à lui le brigadier-général Derek A. Macaulay, Chef d’état-major Stratégie armée, Quartier général de l’Armée.

Les faits en bref

En juin 2012, l’entreprise Textron Systems Canada Inc., à Ottawa (Ontario), s’est vu octroyer deux contrats. Le premier, d’une valeur de 603,4 millions de dollars, visait l’acquisition de 500 véhicules, tandis que le second, dont la valeur s’élève à 105,4 millions de dollars, concerne le soutien des véhicules.

Le ministère de la Défense nationale fera l’acquisition d’un total de 500 véhicules dont la livraison devrait être achevée en décembre 2017. L’acquisition optionnelle de 100 véhicules supplémentaires est également prévue.

Les VPBT remplaceront en partie les véhicules blindés légers Coyote, en plus de remplacer complètement les véhicules de patrouille blindés RG-31 et de constituer un complément aux véhicules utilitaires légers à roues.

Les VPBT ont été acquis en vue de l’exécution de diverses tâches dans le champ de bataille, incluant notamment la reconnaissance, la surveillance, la sécurité, le commandement et le contrôle, le transport de marchandises et le transport de troupes par véhicule blindé. La mobilité du véhicule et ses caractéristiques en matière de protection de l’équipage permettent son utilisation dans un vaste éventail de milieux opérationnels potentiels.

Le VPBT a été choisi au terme d’un processus d’évaluation rigoureux incluant des tests de mobilité, de puissance de feu et de surviabilité ainsi que des tests concernant les facteurs humains et des évaluations sur papier d’autres critères techniques et financiers.

Le VPBT assurera un très haut niveau de protection à l’équipage tout en conservant une grande mobilité. Il est conçu pour circuler sur des terrains accidentés dans n’importe quel environnement, ce qui permettra aux troupes de se déplacer sur tout type de terrain et d’élargir leur éventail d’itinéraires possibles.

Les commentaires sont fermés.