Iran: le scientifique nucléaire Shahram Amiri pendu pour espionnage au profit des États-Unis

0
Le scientifique nucléaire iranien Shahram Amiri, que l'Iran a exécuté en aoît 2016. Ici, à l'aéroport Imam Khomeini à Téhéran le 15 Juillet 2010.(Atta Kenare/AFP)
Le scientifique nucléaire iranien Shahram Amiri, que l’Iran a exécuté en aoît 2016. Ici, à l’aéroport Imam Khomeini à Téhéran le 15 Juillet 2010.(Atta Kenare/AFP/Getty Images)

Un scientifique nucléaire iranien, Shahram Amiri, a été pendu pour avoir fourni des informations secrètes aux États-Unis, a déclaré le porte-parole de la justice iranienne Gholamhossein Mohseni-Ejeie, cité dimanche par l’agence Mizanonline qui dépend du pouvoir judiciaire.

Shahram Amiri avait disparu en juin 2009 en Arabie saoudite où il se trouvait en pèlerinage. Il a refait surface en juillet 2010 aux États-Unis demandant à pouvoir rentrer en Iran. Il avait alors été accueilli par les officiels iraniens, mais depuis on était sans nouvelles de lui.

«Shahram Amiri, qui livrait les informations ultra-secrètes du régime à l’ennemi (États-Unis), a été pendu», a déclaré M. Mohseni-Ejeie lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

«Cet individu n’imaginait pas que notre système de renseignements savait ce qu’il faisait et comment il a été emmené en Arabie saoudite», a-t-il affirmé, précisant que «dès le départ, il avait été condamné à mort par le tribunal de première instance».

«Les États-Unis ont été dupés dans ce dossier par notre système de renseignements», a ajouté encore M. Mohseni-Ejeie, sans donner d’autres précisions.

En juillet 2010, après son retour en Iran, M. Amiri avait déclaré qu’il avait été détenu aux États-Unis pendant plus d’un an après avoir été «enlevé» en Arabie Saoudite par deux agents de la CIA parlant le persan.

L’Iran et les États-Unis n’ont pas de relations diplomatiques depuis 1980. Mais ces dernières années, les chefs de la diplomatie des deux pays ont mené des discussions qui ont permis de régler la question du nucléaire iranien avec l’accord qui a été conclu en juillet 2015 et qui est entré en vigueur en janvier dernier.

Les commentaires sont fermés.