Le vice-amiral Mark Norman devient le nouveau vice-chef d’état-major de la Défense du Canada

0
«Je suis très honoré que la haute direction du Ministère me confie ce rôle important.», déclare le vice-amiral Mark Norman qui est devenu ce 5 août 2016 le nouveau vice-chef d’état-major de la défense du Canada. (FAC)
«Je suis très honoré que la haute direction du Ministère me confie ce rôle important.», déclare le vice-amiral Mark Norman qui est devenu ce 5 août 2016 le nouveau vice-chef d’état-major de la défense du Canada. (FAC)

Le vice-amiral Mark Norman a pris aujourd’hui la relève du lieutenant‑général Guy Thibault en tant que vice-chef d’état‑major de la Défense (VCEMD).

Le VCEMD est le commandant adjoint des Forces armées canadiennes et est responsable du grand groupe du VCEMD, lequel coordonne et dirige les activités visant à respecter les politiques et à atteindre les objectifs stratégiques du ministère en matière de défense. Le VCEMD relève à la fois du chef d’état-major de la défense et du sous-ministre de la Défense nationale.

Au cours de ses plus de trois décennies de loyaux services, le vice‑amiral Norman a accumulé une expérience considérable dans les opérations et le leadership. Il a débuté sa carrière militaire en 1980 en tant que réserviste de la Marine avant de demander son transfert à la Force régulière en 1985, en tant que sous-lieutenant. En 2013, il a été promu au rang de chef d’état-major de la Marine et commandant de la Marine royale canadienne.

Le lieutenant‑général Thibault, qui prendra sa retraite des Forces armées canadiennes après 38 ans de service, a occupé le poste de VCEMD à partir de septembre 2013. Durant son mandat, il a fait avancer le programme de renouvellement de la Défense, s’est fait le champion du Réseau des jeunes de la Défense, a renforcé la Sécurité de la Défense et a dirigé la transformation du Quartier général qui sera transféré au complexe Carling.

«Félicitations et meilleurs vœux au vice-amiral Norman dans son nouveau rôle comme vice‑chef d’état‑major de la défense. Je suis persuadé que, grâce à sa détermination, à son professionnalisme et à son sens de l’éthique, le Bureau du VCEMD restera fort et axé sur les objectifs. Je tiens également à remercier sincèrement le lieutenant‑général Thibault pour son leadership fort en tant que VCEMD et à lui souhaiter une très bonne retraite.», a déclaré le ministre de la Défense, harjit Sajjan.

«Je tiens à exprimer ma gratitude au lieutenant-général Thibault et à le remercier sincèrement pour son service dévoué en tant que vice-chef d’état-major de la défense. Je le félicite à l’occasion de sa retraite bien méritée. Je suis impatient de travailler avec le vice‑amiral Norman et de voir comment sa vaste expérience militaire profitera au Bureau du VCEMD», a déclaré poue sa part le général Jonathan Vance, chef d’état‑major de la défense

«La fonction de vice-chef d’état-major de la défense est un défi stimulant et je suis très honoré que la haute direction du Ministère me confie ce rôle important. Je suis impatient de travailler en étroite collaboration avec le chef d’état-major de la défense et le sous-ministre pour aller de l’avant avec un solide plan stratégique pour le Ministère et les Forces armées canadiennes.», a quant à lui déclaré le vice-amiral Mark Norman, nouveau vice-chef d’état‑major de la défense.

Le fils d’un officier de l’armée, et petit-fils d’un ancien combattant de la première guerre, le vice-amiral Norman a terminé ses études d’école secondaire à Kingston, Ontario. Il s’est d’abord enrôlé dans la Réserve navale (NCSM CATARAQUI) comme mécanicien de moteur diesel en 1980 et a obtenu son transfert dans les Forces régulières en 1985.

Un spécialiste de la lutte anti-surface et anti-aérienne, son expérience en mer inclut: membre du premier équipage du NCSM HALIFAX; Commandant en second du NCSM IROQUOIS, également Commandant de la frégate, le NCSM ST.JOHN’S et plus récemment Commandant de la flotte atlantique.

Il a comblé différent postes d’état-major naval et interarmées y compris les domaines d’analyse et développement des tactiques, besoins maritimes, instruction et éducation, planification opérationnelle et stratégique, gestion des changements, chef-adjoint de la transformation des forces canadiennes, et dernièrement il était chef-adjoint de l’état major de la marine/commandant adjoint de la marine royal canadienne.

Le vice-amiral Norman a un baccalauréat en économie de l’Université Queens. Il a également suivi les cours d’officier de la salle des opérations, de contrôleur de la lutte anti-aérienne, de commandant et d’état-major, le programme des études de sécurité nationale au Collège des forces canadiennes, et plus récemment les programmes Capstone et Pinnacle aux États-Unis.

Le vice-amiral Norman a été promu à son grade actuel et nommé Chef de l’état major de la marine/Commandant de la marine royal canadienne en juin 2013. En tant que 34e gardien d’une institution de 103 ans, il appuie les priorités du CEMD dans la direction de la MRC en se basant sur 4 objectifs clés: assurer la poursuite de l’excellence dans les opérations; faciliter la transition vers la flotte du futur; faire évoluer les affaires de la MRC en accord avec le renouveau de la défense; et finalement en dynamisant les relations entre toutes les membres de l’équipe de MRC et les relations avec les amis de la marine afin les inviter à partager l’avenir prometteur de la MRC.

Plusieurs personnes et dossiers du Ministère et des Forces armées canadiennes relèvent du Groupe du VCEMD, notamment :

  • le Chef de programme;
  • le Chef – Développement des Forces;
  • le Grand Prévôt des Forces canadiennes;
  • Chef – Réserves et cadets;

  • le chef de la Sécurité de la Défense;

  • le renouvellement de la Défense.

Le Vice-chef d’état-major de la Défense (VCEMD) a comme mission de coordonner et, s’il y a lieu, d’orienter, au nom du Sous-ministre et du Chef d’état-major de la Défense, les activités nécessaires pour garantir l’atteinte des objectifs stratégiques et des politiques de défense du Ministère.

Dans l’accomplissement de cette mission, le Vice-chef d’état-major de la Défense dirigera, de façon proactive, l’évolution du Quartier général de la Défense nationale vers un quartier général de niveau stratégique, et veillera à l’atteinte des objectifs du programme de la Défense.

Plusieurs organisations se rapportent au VCEMD.

Le Chef de programme apporte son soutien au VCEMD en assurant la responsabilité des processus de gestion des stratégies du Ministère ainsi qu’en réalisant des analyses objectives et en donnant des conseils avisés sur les options de planification stratégique et l’attribution des ressources. En outre, le Chef de programme mesure le rendement du Ministère en ce qui concerne l’exécution de la mission de défense et en fait rapport au gouvernement.

Le Chef du Développement des forces est chargé d’harmoniser, de synchroniser et d’intégrer les activités de développement des forces au sein des FC de manière à développer les capacités requises pour disposer de forces militaires stratégiquement pertinentes, pertinentes du point de vue opérationnel et décisives au niveau tactique.

Le Grand Prévôt des Forces canadiennes (GPFC) est responsable de l’élaboration de politiques et de plans concernant la gestion des ressources de sécurité et de police militaire des Forces canadiennes. Le GPFC est le conseiller de la Branche de la Police militaire des Forces canadiennes. Il est aussi le commandant du Groupe de la Police militaire des FC et il exerce, à ce titre, le commandement et le contrôle de plusieurs unités de police militaire.

Le Chef – Réserves et cadets donne des conseils et, quand il en a le mandat, des directives à l’appui des objectifs de défense qui concernent la Force de réserve et il offre les programmes jeunesse parrainés par le MDN.

La Direction de la sécurité générale (DSG) est responsable de la gestion du Programme de la sécurité générale, qui englobe des politiques et lignes directrices de la santé et la sécurité au travail (SST). Le Programme s’assure d’incorporer de bonnes pratiques de SST dans toutes facettes des opérations départementales, y compris la formation et les activités de soutien.Le

Directeur général – Autorité des griefs des Forces canadiennes (DGAGFC) dirige et appuie une procédure de règlement des griefs efficace pour les Forces canadiennes et aide l’autorité de dernière instance à évaluer et à rendre une décision concernant les griefs.

L’Unité de support des Forces canadiennes (Ottawa) fournit des services de soutien centralisés à tous les composants du quartier général de la Défense nationale et aux unités affectées de la région de la capitale nationale (RCN) et de l’extérieur.

Les commentaires sont fermés.