Le Vietnam favorable à un maintien international de la paix en mer de Chine méridionale

0
L'avion de surveillance américain a survolé de nouvelles îles chinoises. (US Navy)
Un avion de surveillance américain survole de nouvelles îles chinoises, en mer de Chine méridionale. (Archives/US Navy)

Le président vietnamien Tran Dai Quang a appelé mercredi à une coopération internationale pour le maintien de la paix en mer de Chine méridionale afin de contenir les appétits territoriaux de Pékin dans cette zone disputée par plusieurs pays dont le Vietnam.

« Nous sommes très favorables à une coopération de la France et d’autres nations dans le processus de maintien de la paix et de la stabilité dans la région et en mer (de Chine) méridionale », a déclaré le président vietnamien, dans un rare entretien accordé à l’AFP, avant une visite du président français François Hollande début septembre.

Il s’agirait d' »assurer la sécurité et la liberté de circulation maritime et aérienne », a-t-il ajouté.

Cette idée d’une aide internationale dans la zone disputée avait été suggérée début juin par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian: il avait suggéré des patrouilles dans la région par les pays de l’Union européenne.

Lors d’une visite fin juillet aux Philippines, le secrétaire d’Etat américain John Kerry avait déclaré que Washington souhaitait éviter la « confrontation » en mer de Chine méridionale. Washington se propose également d’aider à régler ce conflit.

La Cour permanente d’arbitrage (CPA) de la Haye a donné raison à Manille le 12 juillet en estimant que la Chine n’avait aucun « droit historique » sur cette mer stratégique.

Pékin s’est insurgé contre ce jugement et a dit qu’il ne le respecterait pas.

Le Vietnam, la Malaisie, Brunei et Taïwan ont également des revendications sur la mer de Chine méridionale, réputée riche en hydrocarbures et par où transitent 4,5 milliards d’euros de fret annuel.

Les commentaires sont fermés.