Des soldats de Valcartier dans la jungle brésilienne pour une compétition internationale

0
Des membres de la Compagnie B, 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, montent à bord d’un VH-22 Osprey aux côtés de leurs confrères Marines américains lors de l’exercice sud-américain UNITAS-AMPHIBIOUS tenu au Brésil du 13 au 25 novembre 2015. (Archives/Capt Ken Wang/2e Bataillon Royal 22e Régiment)
Des membres de la Compagnie B, 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, montent à bord d’un VH-22 Osprey aux côtés de leurs confrères Marines américains en novembre 2015. (Archives/Capt Ken Wang/2e Bataillon Royal 22e Régiment)

Dès le 23 août, dix soldats du 3e Bataillon Royal 22e Régiment basé à Valcartier, commenceront leur périple à travers la forêt tropicale de la région amazonienne du Brésil dans le cadre de la 2e Compétition internationale des patrouilles.

Cette activité se déroule au Centre d’instruction de guerre dans la jungle de l’Armée brésilienne, à Manaus, au Brésil. Les soldats de l’Armée canadienne se trouvent au Brésil depuis le 15 août pour se préparer à la compétition de cette année. Au total, près de vingt équipes de quatorze pays sont inscrites.

Cette activité offre une possibilité unique aux soldats participants d’aiguiser leurs compétences en matière de patrouille dans un terrain difficile et imprévisible. Le Centre d’instruction de guerre dans la jungle à Manaus est reconnu partout dans le monde pour la formation de grande qualité qu’il offre. Cette compétition permet aux soldats de l’Armée canadienne de mettre à l’épreuve leur endurance physique, leur force mentale, leur leadership et leurs compétences de soldat.

«Les compétitions internationales d’adresse permettent aux soldats participants de mettre à l’épreuve leurs habiletés et leur résilience dans divers environnements et d’acquérir de précieuses compétences qui les aideront à devenir de meilleurs soldats. L’équipe canadienne qui participe à la 2e Compétition internationale des patrouilles au Brésil pourra partager les expériences qu’elle aura acquises à la sueur de son front avec ses collègues et renforcer l’excellence globale de l’Armée canadienne», a mentionné le major‑général J.M. Lanthier, commandant du Quartier général du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne.

Le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes continuent de développer et de renforcer leurs relations de défense avec le Brésil. La collaboration continue avec les principaux partenaires stratégiques des Amériques cadre avec les priorités du Canada en matière de défense dans la région.

L’Armée canadienne dit accueillir favorablement cette occasion d’interagir avec ses alliés, de mettre à l’essai et de renforcer ses capacités dans divers environnements opérationnels. La participation à des activités comme la 2e Compétition internationale des patrouilles «permet aux soldats canadiens de montrer leurs compétences spécialisées et leur professionnalisme dans un contexte exigeant».

Le Centre d’instruction de guerre dans la jungle à Manaus a été créé par l’Armée brésilienne en 1964 et sa mission première est de former les soldats à la guerre dans la jungle. Depuis sa création, le Centre a formé plus de 6 000 soldats brésiliens et plusieurs armées dans le monde ont suivi les cours de formation hautement spécialisés qu’il offre.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER

Les commentaires sont fermés.