Syrie: forte progression des forces arabo-kurdes contre l’EI à Minbej

0
Des combattants de l'alliance kurdo-arabe avancent vers le sud de la ville syrienne de Minbej, un fief du groupe État islamique (EI), le 23 juin 2016. (AFP/DELIL SOULEIMAN)
Des combattants de l’alliance kurdo-arabe avancent vers le sud de la ville syrienne de Minbej, un fief du groupe État islamique (EI), le 23 juin 2016. (AFP/DELIL SOULEIMAN)

L’alliance arabo-kurde soutenue par la coalition internationale dirigée par Washington a avancé mardi à Minbej, un fief du groupe djihadiste État islamique (EI) dans le nord de la Syrie, qu’elle contrôle désormais à 60%, a indiqué mardi une ONG.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont progressé dans l’est et l’ouest de la ville avec le soutien des frappes aériennes de la coalition, alors que l’EI s’est retranché dans le nord et le centre de la ville, située près de la frontière turque.

Cette progression a permis aux FDS (bien: FDS) d’ouvrir la route reliant Minbej à Hassaké, un bastion kurde situé à quelque 150 km à l’est de la ville, a précisé l’OSDH.

Les FDS avaient lancé le 31 mai une offensive leur permettant de reprendre plusieurs localités et villages autour de Minbej et d’assiéger la ville. Elles étaient ensuite entrées dans la cité mais y progressaient lentement en raison des contre-attaques des djihadistes.

Fin juillet, l’OSDH avait indiqué que les FDS occupaient 40% de la ville.

Avant d’être assiégée, Minbej servait aux djihadistes de principal carrefour d’approvisionnement de la frontière turque vers Raqa, leur capitale de facto en Syrie située plus à l’est.

Le sort de milliers de civils pris au piège des combats à Minbej suscitent l’inquiétude des organisations humanitaires.

Déclenchée en 2011 par la répression de manifestations pro-démocratie, la guerre en Syrie qui implique de multiples acteurs locaux et internationaux a fait plus de 280.000 morts et poussé des millions de personnes à la fuite.

Le conflit a favorisé la montée en puissance de l’EI qui occupe de vastes régions du nord du pays.

Les commentaires sont fermés.