C’est au printemps 2017 que le Canada enverra 455 soldats en Lettonie

0
Le Canada enverra 455 soldats en Lettonie en mai 2017, a indiqué le général canadien Jonathan Vance en visite en Lettonie le 16 septembre 2016. (Twitter/@CDS_Canada_CEMD)
Le Canada enverra 455 soldats en Lettonie en mai 2017, a indiqué le général canadien Jonathan Vance en visite en Lettonie, le 16 septembre 2016. (@CDS_Canada_CEMD/Twitter)

Le Canada enverra en Lettonie 455 soldats aux alentours de mai 2017, dans le cadre d’un projet de l’OTAN de renforcer sa présence dans cette région préoccupée par les activités de la Russie, a indiqué le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance.

La promesse d’Ottawa s’inscrit dans le cadre du déploiement par l’OTAN de quatre bataillons multinationaux de quelque 1.000 hommes chacun en Pologne et dans les pays baltes, commandés par les États-Unis, le Canada, l’Allemagne et la Grande-Bretagne.

Il s’agit du plus grand renforcement de l’OTAN sur son flanc oriental depuis la fin de la Guerre froide, décidé en juillet lors du sommet de l’Alliance à Varsovie.

«Je pense que les soldats vont commencer à arriver au printemps prochain, autour de mai, et nous prévoyons d’être pleinement déployés au début de l’automne», a déclaré jeudi soir le général Vance à des journalistes, lors de son passage dans la base d’Adazi, près de Riga où il a rencontré notamment le général Raimonds Graube, chef de la Défense de Lettonie.

«Pour le moment, je ne peux pas dire quelles autres forces arriveront aussi, mais le résultat ce sera un groupe de combat d’environ 1.000 soldats qui viendront compléter l’armée lettone», a ajouté Jonathan Vance.

Dans un courriel envoyé à 45eNord.ca, le ministère de la Défense nationale indique ne pas souhaiter s’avancer sur l’identification des unités identifiées pour prendre part à la première rotation. «La planification demeure en cours et des informations supplémentaires seront disponibles en temps et lieu», précise laconiquement le courriel. Toutefois, ce sera le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada qui sera alors en haute disponibilité (1er juillet 2016 – 30 juin 2017).

Des représentants militaires du Canada, d’Italie, de Pologne, de Slovénie et d’Espagne sont venus inspecter les installations lettonnes début septembre. Bien que ces pays soient censés contribuer à la création de ce bataillon, aucune décision définitive sur la composition de cette unité n’a encore été prise.

Côté canadien, l’équipe de reconnaissance était menée par le commodore Brian Santarpia et avait pour but de recueillir des renseignements qui soutiendront les recommandations formulées à l’intention de l’état-major des Forces armées canadiennes pour mener à bien la mission terrestre, en Lettonie, dans le cadre de l’opération REASSURANCE.

Depuis l’annexion de la Crimée en mars 2014 par la Russie et le début du conflit dans l’est de l’Ukraine, les pays baltes, indépendants depuis l’explosion de l’Union soviétique en 1991, et désormais membres de l’OTAN, s’inquiètent du risque d’une agression similaire à celle subie par l’Ukraine.

*Avec AFP

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER

Les commentaires sont fermés.