Deux humanitaires allemands arrêtés en Libye, en passe d’être libérés

0
L'organisation de secours aux migrants Sea Eye. (Sea Eye)
L’organisation de secours aux migrants Sea Eye. (Sea Eye)

Les gardes-côtes libyens ont arrêté deux Allemands membres d’une organisation de secours aux migrants qui étaient entrés en bateau dans les eaux territoriales et qui devraient rapidement retrouver leur liberté, a indiqué dimanche un responsable libyen.

Les deux Allemands ont été arrêtés vendredi et ont affirmé travailler pour l’organisation humanitaire Sea-Eye, a précisé à l’AFP un porte-parole de la marine à Tripoli, le colonel Ayoub Qassem.

« Ils ont été arrêtés après l’entrée de leur bateau dans les eaux territoriales libyennes. Ils ont tenté de fuir mais les tirs de sommation les ont obligés à s’arrêter en mer », a-t-il ajouté.

« Tous deux ont reconnu s’être endormis à bord du bateau » avant de réaliser qu’ils avaient quitté les eaux internationales, a poursuivi le colonel Qassem.

Le responsable libyen a néanmoins souligné qu’ils devaient être remis ce dimanche à un bateau européen au large de la Libye mais les conditions météorologiques étaient défavorables. « L’opération a été retardée », a-t-il dit.

L’organisation Sea-Eye, interrogée par l’AFP, s’est refusée à tout commentaire.

La Libye et ses 1.770 km de côtes sont une plaque tournante de l’immigration clandestine vers l’Europe, en l’absence de contrôle aux frontières dans ce pays plongé dans le chaos.

Les migrants tentent de rejoindre l’île italienne de Lampedusa qui n’est située qu’à un peu plus de 300 kilomètres des côtes libyennes.

Selon les gardes-côtes italiens, qui coordonnent toutes les missions de sauvetage au nord des eaux territoriales libyennes, environ 3.400 migrants ont été secourus ce week-end au large de la Libye.

Les commentaires sont fermés.