Exercice militaire de plongée au Lac des Piles pour le 5e Régiment du génie de combat (PHOTOS)

0

Un exercice militaire organisé par le 5e Régiment du Génie de Combat (5 RGC) a eu lieu du 19 au 23 septembre dans le village de Saint-Jean-des-Piles. La manœuvre consistait notamment de plusieurs variations d’exercices de plongée tels que des exercices de construction sous l’eau et de sauvetage.

Le programme de la semaine a consisté entre autre à installer le camp, partir en reconnaissance de différents sites potentiels de plongée, de constructions complexes sous l’eau, d’exploration d’épaves et de ruines, ainsi que de récupérations d’objets perdu par des civils, tels que des masques, ou encore une ceinture en plomb.

Les plongeurs sont aussi partis en reconnaissance de sites pour la plongée profonde qui se passe à plus de 30 mètres dans une eau à près de… 4°C.

L’une des tâches les plus difficiles fut la construction de ce qui a été appelé le plumbing-nightmare, un assortiment de tuyaux très complexe.

Le lieutenant Andrew Jarvis, officier de plongée du 5 RGC, explique pour sa part que les militaires ont aussi effectué plusieurs sorties de plongée de nuit pendant lesquelles ils ont plongé avec un kit de décontamination, une manœuvre qui pourrait avoir lieu sur un site d’eau très pollué ou même contaminé.

La seconde opération de nuit fut une mission de sauvetage d’un parachutiste, ainsi que la récupération d’information importante. Deux plongeurs étaient à l’eau, et 6 autres militaires agissaient en temps que sécurité des plongeurs, et fait en sorte que ces derniers n’étaient pas découvert par des ennemis potentiels. Des plongeurs haut-gradés sont aussi venus participer à l’exercice en plongée profonde ce jeudi.

Les objectifs de cet entraînement tactique explique le caporal-chef Marc-André Bastille, le sous-officier de plongée et le commandant de cet exercice, sont principalement de réviser des pratiques déjà connues par les militaires, mais aussi de peaufiner la dextérité des plongeurs sous l’eau et d’améliorer le corps des plongeurs qui sont spécialisés en ingénierie.

D’après le lieutenant Jarvis et le caporal-chef Bastille, cette opération permet de démontrer que les nombreuses «capacités professionnelles des militaires sont à jour», et que les militaires sont donc compétents et prêts à être déployés.

Le caporal-chef Bastille n’a pas manqué de dire à 45eNord.ca que le site du Lac-des-Piles est idéal pour la plongée, notamment pour son eau presque translucide, ce qui a permis pour le régiment de passer une «excellente semaine». Les plongeurs étaient très content de leur semaine hors de la base, et nombreux sont ceux qui soulignent, comme le récemment promu caporal-chef Nicolas Poliquin-Laître, que la plongée est «un très beau sport». À n’en pas douter!

Jeune diplômée de l’Université de Colombie-Britannique en Histoire et Relations Internationales, Thalia est intéressée par les conflits internationaux, la sécurité nationale, et spécifiquement les stratégies liées à l’antiterrorisme.

Les commentaires sont fermés.