Début de l’exercice WORTHINGTON CHALLENGE: les véhicules blindés et leurs équipages mis à l’épreuve

0
L'équipage de char Leopard II fait feu, à Gagetown, le 23 octobre 2014. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
L’équipage d’un char Leopard II fait feu, à Gagetown, le 23 octobre 2014. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Plusieurs équipages de véhicules de combat blindés en provenance de cinq pays, dont 186 soldats canadiens, participeront à l’édition 2016 de l’exercice WORTHINGTON CHALLENGE, du 23 au 30 septembre. Cet exercice, qui prend la forme d’une compétition, est organisé par l’École du Corps blindé royal canadien à la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

L’exercice WORTHINGTON CHALLENGE est l’occasion d’exercer et d’évaluer une vaste gamme de compétences de base des soldats mécanisés. Cet exercice permettra également d’améliorer notre interopérabilité avec nos alliés et partenaires tout en renforçant notre esprit de corps.

Les chars de combat principaux comme le Leopard 2 et les véhicules blindés de transport de troupes comme les VBL III et 6 demeurent utiles sur les champs de bataille modernes. Les véhicules blindés ont la capacité de protéger et de transporter des soldats canadiens sur une grande variété de terrains et dans toutes les conditions climatiques, en plus de fournir aux soldats une capacité de tir direct. Les Leopard 2 et les VBL sont des éléments essentiels de la capacité de combat des Forces armées canadiennes.

« L’exercice WORTHINGTON CHALLENGE donne aux soldats l’occasion d’exercer et d’évaluer leurs compétences. L’exercice est de plus en plus reconnu pour sa gamme complète d’activités d’entraînement, qui vont du conditionnement physique au maniement d’armes, en passant par la navigation de véhicules et le tir direct d’artillerie. Fort, fiers et prêts grâce à la rapidité, à la ténacité et à la puissance de feu. », déclare le lieutenant-colonel Christopher Hutt, commandant de l’École du Corps blindé royal canadien

Faits saillants

L’exercice sera l’occasion de mettre à l’épreuve un certain nombre de compétences, notamment le tir direct d’artillerie, la conduite tactique et le travail d’équipe dans le cadre de scénarios exigeants en se servant du char de combat principal Leopard 2, les véhicules blindés légers (VBL) III et 6, et le véhicule blindé Coyote.

Parmi les pays participants figurent le Canada, le Chili, le Danemark, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande. Les pays observateurs sont l’Australie, la Pologne et le Royaume-Uni.

L’exercice a été nommé WORTHINGTON CHALLENGE en l’honneur du major-général Franklin Worthington, MC, MM, CD, qui est considéré comme étant le fondateur du Corps blindé royal canadien.


Exercise WORTHINGTON CHALLENGE 2015 (Armée canadienne)

Les commentaires sont fermés.