La Lituanie dit avoir livré des munitions à l’Ukraine pour combattre les séparatistes prorusses

0
Des soldats lituaniens subissent un entraînement aux opérations en zone urbaine, au centre international d’entraînement aux opérations de maintien de la paix, près de Yavoriv (Ukraine), le 14 septembre 2013, dans le cadre de l’exercice Maple Arch 2013 (caporal-chef David McCord/Affaires publiques/Armée de terre/5e Division canadienne)
Des soldats lituaniens alors qu’ils subissaient un entraînement aux opérations en zone urbaine, au centre international d’entraînement aux opérations de maintien de la paix, près de Yavoriv (Ukraine), le 14 septembre 2013, dans le cadre de l’exercice Maple Arch 2013 (Photo d’illustration »Archives/caporal-chef David McCord/Affaires publiques/Armée de terre/5e Division canadienne)

La Lituanie a fourni 150 tonnes de munitions aux forces gouvernementales ukrainiennes qui combattent les séparatistes prorusses dans l’est du pays, a annoncé samedi le ministre de la Défense de cet état balte.

Juozas Olekas a déclaré à l’AFP que son pays avait « répondu à la demande de l’Ukraine », ajoutant qu’il était du devoir de la Lituanie d’aider « un ami fidèle qui a été attaqué par la Russie ».

Selon le ministre, c’est la deuxième fois que la Lituanie envoie une aide militaire à l’Ukraine depuis le début du conflit en 2014 entre séparatistes prorusses et forces gouvernementales.

La Lituanie est l’un des rares pays de l’Otan à avoir fourni de l’armement à l’Ukraine.

Kiev et les Occidentaux accusent Moscou d’armer les rebelles et d’avoir déployé ses troupes dans l’est du pays, ce que Moscou a régulièrement démenti.

Le président russe Vladimir Poutine doit rencontrer Angela Merkel et François Hollande sur la question de l’Ukraine en marge du sommet du G20 dimanche et lundi à Hangzhou, en Chine.

L’Ukraine est en proie depuis deux ans à un conflit opposant ses forces armées à des rebelles prorusses. Ce conflit a fait plus de 9.600 morts depuis son déclenchement en avril 2014. Malgré l’instauration de plusieurs trêves, des affrontements meurtriers ont régulièrement lieu le long de la ligne de front.

Les commentaires sont fermés.