La Marine royale canadienne dirige l’exercice multinational CUTLASS FURY de guerre anti-sous-marine

0

Dès aujourd’hui et au cours des deux prochaines semaines, la Marine royale canadienne dirigera une flotte de 11 navires et d’environ 25 aéronefs du Canada, de l’Espagne, des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni lors d’une série d’exercices de guerre anti-sous-marine.

En effet, l’édition 2016 de cette activité d’entraînement, baptisée CUTLASS FURY, se déroule du 12 au 26 septembre dans les zones d’opérations maritimes au large des côtes d’Halifax (Nouvelle-Écosse) et de St. John’s (Terre-Neuve), et en périphérie de celles-ci.

Dans le cadre de cet entraînement, les forces participantes ont la chance d’apprendre à mieux se comprendre en s’entraînant ensemble à exécuter toute la gamme des opérations militaires, et plus particulièrement les opérations de guerre anti-sous-marine, dans un contexte multinational. En participant à CUTLASS FURY, les Forces armées canadiennes contribuent au maintien de leur disponibilité opérationnelle. C’est cette disponibilité opérationnelle qui leur permet d’exécuter les tâches que pourrait leur confier le gouvernement du Canada.

«L’édition 2016 de CUTLASS FURY donne aux militaires des Forces maritimes de l’Atlantique une occasion unique de collaborer étroitement avec plusieurs de nos partenaires de l’OTAN en Atlantique en vue d’améliorer leur disponibilité opérationnelle, de favoriser une meilleure compréhension mutuelle, et de nouer des relations qui renforceront notre capacité à travailler ensemble en temps de crise. CUTLASS FURY est une occasion sans pareille pour tous les participants qui mettront à l’épreuve la capacité de nos militaires basés à terre et en mer de diriger une série de scénarios d’entraînement complexes et d’intervenir dans le cadre de ceux-ci.» , a déclaré le contre-amiral John Newton, commandant de la Force opérationnelle (Atlantique) et des Forces maritimes de l’Atlantique.

«L’édition 2016 de CUTLASS FURY donne à la Marine royale canadienne la chance de collaborer avec nos alliés dans le cadre d’un exercice multinational d’envergure qui sollicite la participation d’éléments aériens, maritimes, et terrestres, ainsi que d’éléments spécialisés dans les communications. L’exercice CUTLASS FURY permet d’améliorer l’interopérabilité des forces multinationales de l’OTAN, de même que leur capacité à intervenir dans le cadre de scénarios réalistes.», a déclaré pour sa part le commodore Craig Baines, commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique.

En bref

L’édition 2016 de CUTLASS FURY est un exercice dirigé par la Marine royale canadienne (MRC) visant à améliorer sa coopération avec ses pays partenaires et forces alliées sur la côte Est du Canada. L’exercice donne lieu à un entraînement dans la gamme complète des opérations dans un contexte multinational et interarmées.

Voici les éléments canadiens qui participent à l’exercice : les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Athabaskan, Fredericton, Montreal, Windsor, Goose Bay et Summerside. L’Aviation royale canadienne enverra des chasseurs CF-18 Hornet, des hélicoptères CH-124 Sea King, des CP-140 Aurora et un ravitailleur en vol CC-130T Hercules. On a également retenu les services aériens contractuels de six chasseurs Dornier Alpha Jets et d’un appareil Westwind 1124.

L’édition 2016 de l’exercice CUTLASS FURY réunit 3000 participants en provenance de 5 pays partenaires et sollicite la participation de 11 navires de surface, 3 sous-marins, et environ 25 aéronefs.

Les commentaires sont fermés.