Le ministre Dion conclut sa participation à l’Assemblée générale des Nations Unies

0
Le ministre Dion a conclu vendredi 23 septembre u sa participation à l'Assemblée générale des Nations Unies. (Twitter/@MinCanadaAE)
Le ministre Dion a conclu vendredi 23 septembre u sa participation à l’Assemblée générale des Nations Unies. (Twitter/@MinCanadaAE)

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a conclu aujourd’hui sa visite de quatre jours à New York pour assister à l’Assemblée générale des Nations Unies (UNGA) où il a, déclare Ottawa, souligné les contributions « importantes » du Canada à la mission de l’ONU pour promouvoir la paix internationale, les droits de la personne et le développement.

Au cours de sa visite, le ministre Dion, affirme un communiqué des Affaires étrangères canadiennes, « a fait progresser plusieurs priorités du Canada, y compris les efforts internationaux pour lutter contre Daech, réduire la violence en Syrie, promouvoir les droits de la personne et la protection des civils dans les zones de conflit, lutter contre le terrorisme, soutenir les efforts de l’ONU en matière de médiation, de prévention des conflits et de maintien de la paix, ainsi que la question essentielle des migrants et des réfugiés ».

Le ministre Dion a tenu également plus de 20 rencontres bilatérales avec des homologues de partout dans le monde, précise Ottawa.

Le Canada aura également été un intervenant important au sein du Groupe international de soutien à la Syrie pour aider à prévenir une détérioration de la situation qui entraînerait un plus grand nombre de morts et des souffrances accrues.

Le 22 septembre, le Canada s’est déclaré révolté par les attaques contre les travailleurs de la santé et le convoi d’aide en Syrie et a appelé instamment à des engagements concrets pour un cessez-le-feu viable.

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, et la ministre du Développement international,Marie-Claude Bibeau, ont fait mercredi une déclaration conjointe à propos de l’attaque perpétrée la veille en Syrie, qui a tué des travailleurs de la santé œuvrant pour l’Union des organisations de secours et de soins médicaux, ainsi que celle de lundi contre un convoi d’aide des Nations Unies et du Croissant-Rouge arabe syrien.

Aujourd’hui, ces efforts critiques et nécessaires se poursuivent, déclare Ottawa: « Il faut que l’aide humanitaire puisse être acheminée aux personnes dans le besoin », le ministre Dion insistant sur le fait que « nous devons continuer à chercher des solutions pour permettre aux millions de personnes coincées dans des camps de réfugiés de retrouver leurs familles et de réintégrer leurs maisons ».

Le ministre Dion a également convoqué une discussion de haut niveau sur la puissance de l’inclusion et de la diversité, au cours de laquelle il a fait valoir que la diversité est une force, et l’inclusion, un outil pour contrer la xénophobie. Le ministre Dion a également expliqué qu’une société inclusive et pacifique contribue à la croissance de la classe moyenne.

L’engagement du Canada à l’égard des travaux et des missions de l’ONU

Le Canada est l’un des membres fondateurs des Nations Unies.

«L’engagement du Canada à l’égard des travaux et des missions de l’ONU est indéfectible. La contribution importante annoncée par le premier ministre Trudeau pour intervenir à la suite des crises humanitaires, ainsi que le nouveau financement pour lutter contre le terrorisme et soutenir les opérations de maintien de la paix, envoient un message clair que le Canada est prêt à contribuer à la promotion de la paix et de la prospérité internationales.», a également déclaré le chef de la diplomatie canadienne.

En mars 2016, le Canada a annoncé sa candidature comme membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour un mandat de deux ans, à compter de 2021.

Les annonces du ministre Dion au cours de sa visite à New York

Un soutien financier pouvant atteindre 25 millions de dollars sur trois ans pour accroître la capacité de l’ONU en matière de prévention des conflits, de médiation et de consolidation de la paix. Cette contribution est accordée au titre du nouveau Programme pour la stabilisation et les opérations de paix du Canada, présenté le mois dernier.

Un nouvel investissement de 2 millions de dollars destiné au Fonds mondial pour l’engagement et la résilience communautaire, afin de lutter contre l’extrémisme violent, et à Institut international pour la justice et l’état de droit, afin de renforcer la collaboration judiciaire dans les affaires de terrorisme.

1,5 million de dollars au Projet Lifeline, lequel aide à protéger les défenseurs des droits de la personne quand ils sont menacés; 600 000 $ à l’UNESCO et au Musée commémoratif de l’Holocauste des États-Unis [United States Holocaust Memorial Museum], pour améliorer le savoir sur le génocide; et 825 000 $ à Equitas – Centre international d’éducation aux droits humains, afin de soutenir des efforts de réconciliation au Sri Lanka, où les collectivités tentent toujours de se remettre de la guerre civile.

13,8 millions de dollars pour le déminage en Colombie, ce qui comprend un nouveau financement de 1,3 million de dollars attribué à l’Organisation des États américains pour le soutien logistique lié au déminage en Colombie, et 12,5 millions de dollars pour un projet en collaboration avec HALO Trust, annoncé précédemment.

En marge d’UNGA, le ministre Dion a également signé un accord révisé sur la double imposition avec Israël, ainsi qu’un accord sur la mobilité des jeunes avec Saint-Marin.

Les commentaires sont fermés.