Le sergent David Rodwell reconnu coupable de pornographie juvénile

0

150616-justice

Le sergent des Forces armées canadiennes David Rodwell, qui demeure sur la base de Trenton, a été reconnu coupable de divers crimes liés à la pornographie juvénile, ce jeudi 22 septembre à Belleville, en Ontario, par la juge Elaine Deluzio.

Rodwell était accusé de possession de pornographie juvénile, de fabrication de matériel pornographique juvénile et d’avoir conclu un arrangement en vue de commettre une infraction d’ordre sexuel à l’égard d’un enfant.

Le technicien en système d’arme aérien de 56 ans avait été accusé l’an dernier après qu’il eut participé à divers forums de discussions sur internet.

Il avait malheureusement pour lui engagé entre autres une conversation avec un agent de la sécurité intérieure des États-Unis qui s’était fait passer pour une membre de l’armée de l’air américaine mère de trois enfants. La conversation portait sur l’organisation d’une rencontre à caractère sexuel avec un enfant de 3 ans à San Francisco.

L’enquête avait été confiée à la police militaire lorsqu’il a été établi que David Rodwell demeurait à la base de Trenton.

L’enquête a révélé quelques 4000 pages de ces types de conversations en ligne, où, dans certaines d’entre elles, Rodwell se disait prêt à payer jusqu’à 20 000 $ pour « abuser » sexuellement d’enfants. Sur son ordinateur, les enquêteurs ont aussi trouvé des images de pornographie juvénile et une vidéo représentant des nourrissons, des tout-petits et des enfants prépubères.

La juge Deluzio l’a reconnu coupable de possession et de production de pornographie juvénile et d’avoir comploté avec une autre personne pour commettre une infraction sexuelle contre un enfant.

David Rodwell, qui demeure en liberté sous caution et doit maintenant subir une évaluation psychologique pré-sentencielle, devrait connaître sa peine le 15 décembre.

Les commentaires sont fermés.