Remise des insignes aux nouveaux élofs du CMR Saint-Jean: «On fait de très bons Canadiens!» (PHOTOS/VIDÉO)

0

Les Anciens ont fait comme chaque année leur grand retour au Collège militaire royal de Saint-Jean lors de la traditionnelle fin de semaine des retrouvailles et ont remis insignes et pièces commémoratives aux élèves-officiers qui faisaient leur entrée en 2016 dans la carrière militaire après avoir réussi le programme d’orientation au terme d’un été d’efforts qui avait commencé le 25 juin.

Le vendredi 2 septembre, c’est la traditionnelle course à obstacles qui a marqué la fin du programme d’orientation.

Chaque année, il peut y avoir entre 5 et 10 personnes sur plus d’une centaine de nouveaux qui ne complètent pas la course, mais pas cette année: «Nobody left behind», auraient écrit les Américains. Cette année, tous les participants ont réussi et fini l’épreuve. C’est ainsi que, cette fin de semaine, on les a tous retrouvé à la parade des insignes qui souligne l’entrée officielle des nouveaux au sein de l’escadre des élèves-officiers.

Pour les nouveaux élèves-officiers, c’est aussi «le moment de faire le bilan du chemin parcouru depuis l’enrôlement, du cours de qualification militaire de base des officiers (QMBO) à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes jusqu’à la fin du programme d’orientation», a souligné le commandant du CMR Saint-Jean, le colonel Simon Bernard, lui qui a commencé en 1989 sa carrière militaire à ce même Collège qu’il dirige aujourd’hui.

La cérémonie à laquelle présidait cette année le brigadier-général Nicolas Eldaoud, chef d’état-major au Commandement du personnel militaire, s’est aussi déroulé devant des centaines de parents souriants et fiers de leur progéniture et, outre les Anciens de la classe de 1966, plusieurs parents qui ont servi ou servent encore dans les Forces armées canadiennes, ont eu le privilège de remettre eux-mêmes les insignes à leurs enfants.

Des parents dont le soutien est absolument essentiel au succès des jeunes élèves-officiers de souligner d’ailleurs lors de son allocution pendant la cérémonie le brigadier-général Eldaoud qui a pris la peine d’expliquer à 45eNord.ca la signification et l’importance de ces insignes.

«L’insigne, ce n’est certainement pas sa forme, ni le métal dont il est fait, c’est le symbole de deux choses. les valeurs profondes qu’on inculque à ces jeunes là pour le reste de leur vie, qu’ils soient ou pas des officiers des Forces armées canadiennes et les relations d’amitié qu’ils vont tisser ici pour le reste de leur vie», d’expliquer le brigadier-général qui a lui-même reçu son insigne au CMR Saint-Jean en 1983.

«Ils vont réaliser à quel point ces êtres là qu’ils vont connaître ici vont les suivre le reste de leur vie», de «prophétise» le brigadier-général qui note également au passage que l’Armée canadienne, plus peut-être que d’autres armées, se soucie de ses membres.

«Toutes les valeurs militaires ont un point commun, ce sont les valeurs de la chevalerie, la source vient de là», explique-t-il, « mais certainement les nôtres [nos valeurs]sont beaucoup axées vers l’être humain, vers le soldat, vers le soutien du soldat. C’est une responsabilité intrinsèque de tout officier de voir au bien-être de nos soldats. Alors, nos valeurs tournent autour de ça.»

Et «Je ne le dirai jamais assez. Oui, on forme des officiers, mais on forme aussi des citoyens» conclut le brigadier-général Eldaoud. «Des leaders dans nos communautés. Que ces jeunes décident à long terme de faire une carrière militaire ou de la poursuivre ou non, cela ne fait aucune différence pour nous. On a fait de très, très bon Canadiens!».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.