Syrie: des crimes de guerre sont commis à Alep, dénonce la France à l’ONU

0
Alep que le régime veut reconquérir à tout prix «aux portes d'un désastre humanitaire» révoltant. (AMC)
Alep que le régime veut reconquérir à tout prix «aux portes d’un désastre humanitaire» révoltant. (AMC)

La France a dénoncé dimanche des « crimes de guerre » commis à Alep et estimé que ces crimes « ne doivent pas rester impunis », juste avant l’ouverture d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

Devant des journalistes, l’ambassadeur français François Delattre a accusé le régime syrien et son allié russe de poursuivre une solution militaire en Syrie et de se servir des négociations comme d’un « écran de fumée ».

La réunion, qui a débuté à New York, a été convoquée par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. Ces pays veulent faire pression sur la Russie, et indirectement sur le régime syrien par le biais de Moscou, pour rétablir un cessez-le-feu prévu par un accord américano-russe.

« La France demande l’application immédiate » de cet accord « en commençant par Alep », a martelé M. Delattre.

Il a comparé la ville syrienne à Sarajevo pendant la guerre en Bosnie et Guernica pendant la guerre d’Espagne.

« Des crimes de guerre sont commis à Alep », a-t-il déclaré en citant « l’utilisation de bombes incendiaires et de munitions perfectionnées ».

L’ambassadeur britannique Matthew Rycroft a lui aussi dénoncé « des violations flagrantes des lois internationales » à Alep et évoqué la possibilité de recourir à la saisine de la Cour pénale internationale.

La dernière tentative du Conseil de le faire s’était soldée par un veto russe.

M. Rycroft a estimé que les négociations américano-russes « étaient proches de leur fin » et en a conclu que le Conseil devait prendre les choses en main et « s’unir pour une action décisive ».

Les commentaires sont fermés.