Un ingénieur canadien aurait été enlevé en Libye

0
Les forces gouvernementales libyennes prennent position à Syrte, le 11 juin 2016 pour combattre les djihadistes de l'EI. (AFP/Archives/MAHMUD TURKIA)
Les forces gouvernementales libyennes prennent position à Syrte, le 11 juin 2016 pour combattre les djihadistes de l’EI. (Photo d’illustration/AFP/Archives/MAHMUD TURKIA)

Affaires mondiales Canada déclare être au courant d’informations «troublantes» selon lesquelles un citoyen canadien aurait été enlevé en Libye, rapporte aujourd’hui La Presse Canadienne.

Trois ingénieurs étrangers en poste en Libye ont été enlevés par des assaillants non identifiés, tôt lundi matin, ont rapporté les autorités de la municipalité de Ghat, dans le sud du pays. Ils travaillent tous les trois pour la même entreprise italienne de construction, selon le communiqué diffusé par les autorités libyennes.

La localité de Ghat est sous le contrôle du gouvernement d’unité nationale qui siège dans la capitale, Tripoli.

Le ministre italien des Affaires étrangères a indiqué que deux des ingénieurs enlevés étaient des ressortissants italiens.

Le communiqué cite le maire de Ghat, Koumani Mohammed Saleh, qui affirme qu’Al-Qaïda n’est pas impliqué dans l’enlèvement, mais que l’attaque aurait p;utôt été menée par un groupuscule hors-la-loi.

Les autorités libyennes disent tenter d’orchestrer la libération des trois travailleurs étrangers.

Un porte-parole d’Affaires mondiales Canada, Michel O’Shaughnessy,cité par l’agence de presse canadienne, a affirmé que le gouvernement canadien faisait tout en son pouvoir pour obtenir la libération du citoyen canadien.

Les commentaires sont fermés.